Il y a 261 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Feuillet de 2010

Sandro Botticelli 1445-1510
Le printemps

Tous droits réservés

Mis en page par Aurélie Baras
© Archives Alinari, Florence, Dist RMN / G. Tatge
D´après une œuvre de Sandro Botticelli

Botticelli (Florence 01/031445-17/05/1510) est le pluriel de botticello qui veut dire « petit tonneau » en italien, c'est le surnom que fut donné au frère ainé de Sandro qui était petit et dodu, par amour pour ses frères Sandro a gardé pour lui-même ce surnom qui contraste avec la finesse de ses œuvres.
Botticelli fut un des derniers disciples du peintre florentin Fra Filippo Lippi, dont il se lia quelque temps d'une douce amitié avec le fils, Filippino Lippi, lui-même peintre.
Il faut lire les deux livres de Sophie Chauveau consacrés à fra Filippo Lippi (La passion Lippi) et Botticelli, (Le Rêve Botticelli) fort bien documentés et aux dialogues mis au gout du XXIème siècle ce qui rend ses personnages très actuels.
BL
Zoom sur le timbre
 
Les timbres d´Arts, artisanat, cinéma ou photo
 
Timbres évoquant l'Italie
 
 
Les timbres de l'année 2010
Voir les 40 timbres de novembre 2010
 
Les timbres rendant hommage à Sandro Botticelli
 
Les timbres émis au Salon d'Automne 2010
 
173 Lien vers le site «Wikipédia, l'encyclopédie libre en ligne» la reproduction du "printemps" de Botticelli (Musée des Offices - Florence)
Les timbres concernés par ce lien Les timbres concernés par ce site
 
298 Lien vers le site de Skladatel John Mitchell «New Classical Music» une très belle reproduction du tableau «Le printemps» de Sandro Botticelli
Les timbres concernés par ce lien  
 
107 Mon interprétation personnelle du Printemps de Botticelli
Les timbres concernés par ce lien  
 
Le Vendredi 5 novembre 2010 Oblitération 1er jour à Paris au Salon d'Automne et au Carré d'Encre
Vente générale le Lundi 8 novembre 2010
Retiré de la vente le Vendredi 26 août 2011 - Retraits de l'année 2011
Valeur faciale : 2,27 €  -  Voir les tarifs au 8 novembre 2010
Imprimé en héliogravure


Le timbre à date premier jour

2010 - Le printemps de Botticelli

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
4518
 Sandro Botticelli 1445-1510
Le printemps 
4519 Sandro Botticelli 1445-1510
Les trois grâces
4518 Sandro Botticelli 1445-1510
Zéphyr et Flore
492 Sandro Botticelli 1445-1510
Zéphyr et Flores - Timbre autoadhésif
509 Sandro Botticelli 1445-1510
Les trois grâces - Timbre autoadhésif
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
 
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots

Analyse personnelle du Printemps de Botticelli

On a beaucoup dit que la majorité des peintres du Moyen-Age, de la Renaissance et jusqu'à nos jours, construisaient leurs tableaux sur la base du nombre d'or, je ne pense pas que ce soit la cas pour le Printemps de Botticelli.
Derrière les multiples symboles que représente ou suggère ce tableau je vois une construction très savante, avec une fausse symétrie autour de l'axe vertical médian. Symétrie rompue par le bel éphèbe qui tourne le dos à toutes ces jolies femmes et leur préfère d'autres fruits, cela me fait penser à Botticelli lui-même qui eut une très longue liaison amoureuse avec le fils de Fra Filippo Lippi, son maître, sans pour autant trop se détourner des femmes, ou de LA femme, comme nous l'apprend sa très belle histoire d'amour avec Sandra, sa filleule qu'il représenta sous les traits d'une Vénus naissante.

Ce tableau s'appuie sur un cercle en perspective, peut-être la terre, tangentant les deux extrémités de cette ellipse deux diagonales vont se rejoindre au sommet du tableau au niveau du petit Cupidon. Sous ce denier une ouverture du feuillage suggère soit une arche soit un oeuf, j'opte pour l'oeuf qui cadre bien avec la femme au centre qui pourrait être aussi bien Vénus qu'Eve, ou la Vierge Marie, peu importe, cela suggère bien le fruit de l'amour, tout comme les fruits dans les arbres. On remarque qu'elle domine tous les personnages d'une tête, tête dont l'inclinaison est peut-être une invitation au désir ou à la pensée, ou aux deux...
Botticelli était assez malicieux et aimait parsemer ses tableaux de petits détails amusants ou décalés, cela ne semble pas être la cas ici, car tout n'est que détails : une multitude de fleurs et quelques champignons, de nombreux fruits dont quelques grenades, un feuillage abondant, des vêtements légers et sophistiqués.

Ce brillant tableau est composé de couches successives ou parallèles qui s'adressent à différents publics, aussi bien les experts en mythologie que les amoureux de la nature et les amoureux tout court, ou même les passionnés de haute couture. Bref un tonnelet (botticello) d'abondance !

Enfin, si ce n'est déjà fait lisez vite le livre de Sophie Chauveau «Le Rêve Botticelli» !
B.L.

Google

     
Ce site a été visité 25696127 fois - cette page a été visitée 3499 fois - précédente visite le 20/08/2018 à 04h 54mn
Mois de août 2018: 640 258 visites cumulées des pages pour 252 182 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...