Chercher un timbre
 

Timbres de 2018

Les Chèques Postaux 100 ans

Tous droits réservés

Création graphique de Youz

Zoom sur le timbre
 
Les timbres commémoratifs
 
 
Les timbres de l'année 2018
Voir les 48 timbres de novembre 2018
 
Quelques timbres évoquant plus ou moins directement les CCP
 
Les timbres évoquant quelques aspects de la modernisation postale
 
Lien vers le site de La banque Postale»
Compte Courant Postal : 100 ans d'innovation
   
 
Lien vers le site de La banque Postale»
La liste des centres financiers de La Banque Postale
Les timbres concernés par ce lien  
 
Lien vers le site de LA POSTE
Il y a 10 ans, en 2008, le Comité d'Histoire de La Poste évoquait les 90 ans des CCP
   
 
Lien vers les pages personnelles de Gilles Pichavant«»
Un point de vue syndical au moment du début de l'informatisation des chèques postaux en 1960
L'importance du Centre de Rouen dans les luttes de l'informatisation des Chèques postaux.
   
 
Lien vers le site d'Europe 1 Visite de Pierre Herbulot à l'imprimerie des timbres-poste de Boulazac (Dordogne) à l'occasion de la sortie du timbre des 100 ans des CCP
   
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
De nombreux internautes m'ont fait remarquer que ce timbre représente la France continentale et les départements d'Outre-Mer mais que la Corse qui pourtant a un centre financier à Ajaccio (voir la liste) y a été malheureusement oubliée.
Histoire d’une réussite postale
L’acronyme est célèbre. Pourtant la loi du 7 janvier 1918 qui donne naissance au « service de comptes courants et de chèques postaux » (CCP) a longtemps été repoussée par l’Assemblée nationale. La Première Guerre mondiale, raréfiant les espèces métalliques et faisant craindre l’inflation, impose le chèque postal comme support espéré d’une monnaie scripturale à laquelle les Français sont encouragés à recourir davantage.

Service accessible aux guichets des bureaux de poste, aussi bien dans les villes que dans les campagnes, l’objet « chèque postal » n’est cependant qu’un mandat-poste amélioré pendant près de 35 ans. Les débuts sont loin d’être insignifiants avec 42 000 comptes ouverts en 1919. Pleinement assimilé à son homologue bancaire en 1955, le chèque postal devient un moyen de paiement universel bancarisés possède un compte postal. Malgré la profonde crise du déficit d’exploitation vécue dans les années 1970, les CCP atteignent 7,2 millions de comptes et 63 milliards de francs d’encours, portés par leurs exclusivités gratuites : relevé de compte après chaque journée d’opérations, retrait de devises auprès de 30 opérateurs postaux à l’étranger et argent à domicile apporté par le facteur.

Cette croissance du service s’est accompagnée de continuelles adaptations professionnelles et techniques. Dès l’origine, l’emploi massif de femmes « aux chèques » fonde la cellule de travail type de trois employées (deux vérificatrices et une dactylographe) imposée en 1930. Ce dispositif survit à l’introduction des machines comptables mécaniques, puis électroniques au début des années 1960, jusqu’à l’informatisation des années 1980 qui relie en réseau la vingtaine de centres régionaux des services financiers (CRSF) et décuple les capacités de traitement.

Durant cette décennie, l’image des CCP se rénove auprès du grand public : la monétique se développe par les cartes à puce ; le nouveau « chèque-soleil » propose un chéquier de poche et des formules normalisées d’un jaune éclatant ; le minitel, par le service Vidéoposte, introduit « la banque à domicile ». Couplés à la Caisse nationale d’épargne postale née en 1881, les CCP forment le socle des services financiers traditionnels sur lesquels naît La Banque Postale en 2006.
© La Poste
D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 



Ce communiqué de presse fait malheureusement l'impasse sur les années 1960-1980 qui ont été les années de l'informatisation des Chèques Postaux.

L'informatisation a d'abord commencé en 1960 par les petits centres à Rouen comme site pilote, puis en 1966 elle a continué par des centres moyens en commençant par celui de Strasbourg. Cette deuxième vague d'informatisation fut rendue possible grâce à l'apparition du stockage des données sur disques en remplacement des dérouleurs de bandes magnétiques, ce qui permit de passer du traitement séquentiel des données à un traitement par accès direct.
En 1968 l'évolution des matériels et des logiciels permet à la Poste de commencer à informatiser les grands centres avec ceux de Nantes et Orléans-La Source.
Dès le début des années 1970 les nouveaux ordinateurs IBM 370 très puissants à l'époque et dotés de mémoire virtuelle permettent d'envisager l'informatisation des très grands centres, ceux de Paris et Lyon.
Au milieu des années 70 le projet Chéops voit le jour, il permet de connecter les bureaux de poste en accès direct sur les comptes CCP, alors qu'à la même époque les grandes banques nationales ne connectaient pas encore leurs agences en accès direct sur les comptes de leurs clients.
La réussite de la totale informatisation des 18 centres de chèques postaux interconnectés en temps réel avec les bureaux de Poste et l'expérience acquise a permis au début des années 80 le démarrage du projet IBP (Informatisation des Bureaux de Poste) .
Il est dommage que ce communiqué de presse passe sous silence ce que furent ces 20 ans de 1960 à 1980 où La Poste, tout comme le Ministère des Finances et l'INSEE, avait créé et développé les plus grands centres informatiques d'Europe .
Bernard Le Lann
Premier jour le Mercredi 31 octobre 2018 Oblitération illustrée 1er jour à Paris au Carré d’Encre, de 10 h à 17 h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS
Vente générale le Vendredi 2 novembre 2018
Valeur faciale : 0,80 €  -  Voir les tarifs au 2 novembre 2018
Timbre carré   Dimensions totales 40,85x40,85 mm   Dentelure 13
Imprimé en héliogravure
Emis à 900 000 exemplaires


Le timbre à date premier jour
Zoom : Cliquez sur l'image
Google

     
Ce site a été visité 28479909 fois - cette page a été visitée 1744 fois - précédente visite le 14/12/2018 à 15h 56mn
Mois de décembre 2018: 1 008 547 visites cumulées des pages pour 428 976 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...