Il y a 185 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre de 1979

EUROPA C.E.P.T.
Boule de Moulins 1870-1871

Tous droits réservés

Dessiné et gravé par Pierre Béquet

Zoom sur le timbre
 
Les timbres des émissions EUROPA
 
 
Les timbres de l'Allier
 
 
Les timbres de Paris
 
◆ Les timbres de la région Auvergne-Rhône-Alpes
 
◆ Les timbres de la région Île-de-France
 
 
Les timbres de l'année 1979
Voir les 5 timbres d'avril 1979
 
Les timbres relatifs à la ville de Moulins (Allier)
 
858 Lien vers une ancienne page des archives de «Philinfo»
Historique des timbres EUROPA
   
 
18 Lien vers «Wikipédia», l'encyclopédie libre
l'histoire des boules de Moulins
  Les timbres concernés par ce site
 
57 Lien vers le site «Wikipedia»
Les principales dates de la construction européenne
  Les timbres concernés par ce site
 
614 Lien vers le site «Wikipédia, l'encyclopédie libre en ligne» Historique des timbres EUROPA
  Les timbres concernés par ce site
 
Le timbre situé sur la carte de France
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Premier jour le Samedi 28 avril 1979 Oblitération illustrée 1er jour à Paris
Vente générale le Lundi 30 avril 1979
Retiré de la vente le Vendredi 4 avril 1980
Valeur faciale : 1,70 F
Timbre horizontal   Taille image : 36x21,45 mm Dimensions totales 40x26 mm   Dentelure 13
Imprimé en taille douce rotative

Le timbre à date premier jour
Une boule de Moulins est un procédé de transport du courrier vers la ville de Paris employé lors du siège de la ville pendant la guerre de 1870. Comme le courrier empruntant ce moyen était au préalable centralisé à Moulins (Allier), ces boules furent dites « de Moulins ».

Principe
Afin de continuer à correspondre avec la province dans une capitale totalement encerclée par les Prussiens, divers moyens avaient été employés, ballon monté ou pigeons voyageurs, mais surtout dans le sens Paris-province.
Dans l'autre sens ceci était plus délicat et l'idée de faire voyager par le courant de la Seine des boules étanches contenant du courrier fut mis en œuvre, selon le principe de la bouteille à la mer.

Ce sont trois ingénieurs (Delort, Robert et Vonoven) qui mettent au point le système qui est basé sur la fabrication de cylindres en zinc étanches une fois refermés par soudure. Le cylindre a un diamètre de 12 cm, une longueur de 20 cm. et est pourvu d'ailettes destinées à le faire tourner sur lui-même dans le courant du fleuve. D'un poids d'un peu plus de 2 kg, l'ensemble a la forme d'une sphère et peut renfermer 500 à 600 lettres qui ne doivent pas dépasser 4 grammes chacune.

Les boules sont mises à l'eau en amont de Paris, entre Bray-sur-Seine et Montereau et des filets tendus derrière les lignes ennemies, au niveau du Port à l'Anglais à Alfortville, devaient les récupérer.

Résultats
Malheureusement, envasées, arrêtées par des obstacles, ou passant à côté des filets, les boules ne furent pas très efficaces... si bien qu'aucune des 55 boules envoyées du 4 au 29 janvier 1871 ne fut récupérée pendant le siège.

Certaines cependant purent être retrouvées ensuite : la première fut repêchée en mars 1871. Il semble cependant qu'une boule fut récupérée avant cette date, car une lettre est connue avec son cachet d'arrivée à Paris en date du 12 février 1871 (vente sur offre d'un marchand de timbres parisien, juin 2014). En définitive, environ 25 à 30 boules ont été retrouvées, la majeure partie avant 1910. Mais une l'a été en 1942, une autre en 1952. Plus récemment, une boule a été retrouvée par le conducteur d'un engin de dragage à Saint-Wandrille (Seine-Maritime), le 8 août 1968. Une boule a encore été retrouvée à Vatteville-la-Rue (Seine-Maritime) en 1982, puis une autre en 1988. Chaque fois, l'administration postale cherche à remettre les lettres aux descendants des destinataires d'origine suivant le principe que « la mission de distribution du courrier n'a pas de limite dans le temps. Le courrier confié à La Poste doit arriver coûte que coûte ». Sur 55 boules réalisées, une vingtaine de boules restent donc enlisées au fond de la Seine et pourraient refaire surface dans les prochaines années. Mais l'emplacement des dernières trouvailles (à l'aval de Rouen) suggère que les boules restant à découvrir aient pu s'éloigner considérablement de Paris, voire rejoindre la Manche.
Dʹaprès Wikipédia 

Une boule de Moulins


Dʹaprès le Musée de La Poste 
Google

     
Ce site a été visité 17269354 fois - cette page a été visitée 3129 fois - précédente visite le 19/01/2018 à 11h 58mn
Mois de janvier 2018: 869 788 visites cumulées des pages pour 392 198 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...