Chercher un timbre
 

Timbres de 2018

Louise de Bettignies 1880 - 1918

Tous droits réservés

Oeuvre d' Eloïse Oddos

Zoom sur le timbre
 
Les timbres de célébrités diverses
 
 
Les timbres du Nord
 
◆ Les timbres de la région Hauts-de-France
 
 
Les timbres de l'année 2018
Voir les 22 timbres d'octobre 2018
 
Les timbres relatifs à la première guerre mondiale - 1914-1918
 
Femmes remarquables célébrées par des timbres français
 
Lien vers «Wikipédia», l'encyclopédie libre.
Biographie et portrait Louise de Bettignies
  Les timbres concernés par ce site
 
Lien vers le site «Chemins de Mémoire»
Biographie détaillée et portrait de Louise de Bettignies
  Les timbres concernés par ce site
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Premier jour le Vendredi 28 septembre 2018 Oblitération illustrée 1er jour
• à Saint-Amandles-Eaux (59) Jardin de l’Abbaye, salle Jean Ferrat, de 9 h à 18 h, 59230 ST AMAND LESEAUX.
• à Paris (75) au Carré d’Encre, de 10 h à 17 h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS.
Éloïse Oddos y animera une séance de dédicaces de 10h30 à 12h30 le samedi 29 septembre.
Vente générale le Lundi 1er octobre 2018
Valeur faciale : 0,80 €  -  Voir les tarifs au 1er octobre 2018
Affranchissement de la lettre verte jusqu'à 20g pour la France, Monaco, Andorre et secteurs postaux (armée)
Timbre vertical   Dimensions totales 30x40,85 mm   Dentelure 13
Imprimé en héliogravure
Emis à 500 000 exemplaires


Le timbre à date premier jour
Zoom : Cliquez sur l'image


Louise Marie Henriette Jeanne de Bettignies, née le 15 juillet 1880 à Saint-Amand-les-Eaux, morte le 27 septembre 1918 à Cologne, est un agent secret français qui espionna, sous le pseudonyme d’Alice Dubois, pour le compte de l’armée britannique durant la Première Guerre mondiale.
D’après Wikipédia




Le 1er octobre 2018, La Poste émet un timbre à l’effigie de Louise de Bettignies à l’occasion du centenaire de sa mort. Une femme engagée et une patriote déterminée lors de la première guerre mondiale.

La maison natale de Louise de Bettignies à Saint-Amand-Les-Eaux est représentée sur le côté droit du timbre.

Portrait …
Louise de Bettignies naît en 1880 à Saint-Amand où ses parents, porcelainiers, doivent vendre leur affaire avant de s’installer à Lille. Très jeune, Louise révèle un esprit d’indépendance et un dynamisme dont elle ne se départit jamais. Elle étudie à Oxford et devient préceptrice dans des familles aristocratiques d’Europe.
Quand la guerre éclate, elle rentre à Lille. Dès le siège de la ville, elle s’illustre en ravitaillant, sous la mitraille, ses défenseurs, puis en soignant les blessés. La ville occupée est coupée du pays. Louise participe à la création d’une « poste des familles ». Polyglotte et déterminée, elle se charge d’acheminer lettres et plis : elle rejoint les Pays-Bas, l’Angleterre et rentre en zone libre avec le courrier. À Saint-Omer, elle s’engage auprès des services secrets britanniques et regagne Lille. Elle prend le nom d’Alice Dubois, met sur pied un réseau d’informateurs et renseigne sur les mouvements, les positions des forces ennemies. Louise/Alice, au risque de sa vie, fait passer des courriers deux fois par semaine vers l’Angleterre, franchit les zones occupées de multiples fois.
Sa fougue et son courage ne s’éteignent pas malgré son arrestation, après une dénonciation probable, le 20 octobre 1915 près de Tournai. Incarcérée à Bruxelles, elle est condamnée à mort pour espionnage en mars 1916, peine commuée en détention perpétuelle. Enfermée à la forteresse de Siegburg, elle se révolte et convainc ses codétenues de refuser de fabriquer du matériel de guerre. Mise au cachot, elle tombe malade. Affaiblie, mal soignée, opérée sans hygiène, elle meurt en septembre 1918 à Cologne. Son corps est rapatrié à Saint-Amand en 1920. Louise de Bettignies, chevalier de la Légion d’honneur, croix de guerre, est aussi officier dans l’ordre de l’Empire britannique et croix de guerre anglaise.
© La Poste
D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Google

     
Ce site a été visité 27729891 fois - cette page a été visitée 1916 fois - précédente visite le 20/11/2018 à 00h 25mn
Mois de novembre 2018: 1 405 405 visites cumulées des pages pour 589 127 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...