Chercher un timbre
 

Timbre de 1935

Rivière bretonne

Tous droits réservés

Dessiné par Jean-Emile Laboureur
Gravé par Antonin Delzers

Zoom sur le timbre
 
Les timbres de l'Ille-et-Vilaine
 
 
Les timbres de la Loire-Atlantique
 
 
Les timbres du Morbihan
 
 
Les timbres de sites et monuments
 
◆ Les timbres de la région Bretagne
 
◆ Les timbres de la région Pays-de-la-Loire
 
 
Les timbres de l'année 1935
Voir le timbre de février 1935
 
Biographie de Jean-Emile Laboureur
68 Lien vers le site «Geo Breizh» Portail Géographique de la Bretagne: La Bretagne en chiffres - Fleuves
   
 
   
 
   
 
   
 
Exposition consacrée à Jean-Emile Laboureur
Le timbre situé sur la carte de France
Vente générale le Jeudi 14 février 1935
Retiré de la vente en février 1936 - Retraits de l’année 1936
Valeur faciale : 2,00 F  -  Voir les tarifs au 14 février 1935
Timbre horizontal   Taille image : 36x21,45 mm Dimensions totales 40x26 mm   Dentelure 13
Imprimé en taille douce rotative à 25 timbres par feuille
Emis à 20 millions d´exemplaires

Ce timbre est en soi un petit mystère : malgré de nombreuses recherches de philatélistes le paysage représenté par les auteurs n'a jamais pu être identifié, on pense qu'il s'agit d'un montage à partir de plusieurs éléments (le clocher, la rivière, les collines, etc...).
Selon le catalogue «Marianne» il s'agirait d'une composition avec Nerdruc, Port Manech, Nevez, Pont Aven, le clocher seul étant imaginaire..
-
D'après Sylvain, son fils, que j'ai personnellement intérrogé à ce sujet, Jean-Emile Laboureur qui avait été aidé par Ernest Pezet, Député et ami qui lui offrit enfin l'opportunité de dessiner un timbre (car à l'époque seul un cercle restreint d'artistes se voyaient confier la réalisation de maquettes de timbres), lui aurait décrit le timbre ainsi :«C'est un paysage composé, engendré pour partie avec des éléments empruntés à la Vilaine», il ajoutait qu'il «s'était inspiré de la rivière d'Auray, de la Laïta, etc.»
-
Jean-Emile Laboureur a passé les dernières années de sa vie à Pénestin (Morbihan) dans une maison à flanc de falaise donnant directement sur l'embouchure de la Vilaine, c'est dans cette maison qu'il a dessiné «la rivière bretonne».
De sa maison la perspective sur la Vilaine (le clocher et le village en moins) est exactement celle du timbre qui, à mon avis, représente essentiellement la Vilaine avec quelques aménagements. Quant au clocher j'ai pris le temps de parcourir tous les villages environnants afin de savoir s'il était imaginaire ou non, aucun n'est identique à celui-ci, toutefois quelques églises de villages entre l'embouchure de la ViIaine et la Grande Brière ont des clochers du même style, sans plus, qui ont du inspirer Jean-Emile Laboureur, familier de ces lieux.

Une variété de ce timbre, couleur ardoise, est cotée à plus de 7.000 ? Ne possédant pas ce timbre je ne l'ai pas scanné ... et malgré ma passion je ne mettrai pas (...je ne pourrai pas mettre...) ce prix dans un timbre.

Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Google

     
Ce site a été visité 26918194 fois - cette page a été visitée 11422 fois - précédente visite le 23/10/2018 à 08h 03mn
Mois de octobre 2018: 1 343 290 visites cumulées des pages pour 564 544 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...