Il y a 88 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre de 2016

Sophie Germain 1776 - 1831

Tous droits réservés

Créé par Edmond Baudoin
Gravé par Elsa Catelin
Mis en page par Marion Favreau

Zoom sur le timbre
 
Les timbres de célébrités diverses
 
 
Les timbres de Paris
 
◆ Les timbres de la région Île-de-France
 
Les timbres de scientifiques, ingénieurs et inventeurs
 
 
Les timbres de l'année 2016
Voir les 5 timbres de mars 2016
 
Les timbres célébrant des mathématiciens
 
13 Lien vers le site du Laboratoire d'Histoire des Sciences et de Philosophie - Archives Henri-Poincaré à l'Université de Lorraine.
Projet de thèse de
Nathalie Grün, doctorante: Les travaux de Sophie Germain sur les surfaces élastiques
   
 
11 Programme de la journée dédiée à Sophie Germain, le 18 mars, organisée par l'Institut Henri Poincaré, prestigieux institut de recherche en mathématiques
   
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Sophie Germain, née le 1er avril 1776 rue Saint-Denis à Paris où elle est morte le 27 juin 1831, est une mathématicienne et philosophe française.
Elle est connue pour le théorème d'arithmétique qui porte son nom, pour ses échanges avec le mathématicien Carl Friedrich Gauss et pour ses travaux sur l'élasticité des corps.
Dʹaprès Wikipédia 

Il y a 240 ans, le 1er avril 1776, naissait Sophie Germain rue Saint-Denis à Paris. A 13 ans, la jeune fille découvre les mathématiques et étudiera seule les théories d'Euler et de Newton. Elle découvrira la théorie des nombres.

Soutenue par sa famille, elle restera célibataire et se créera une double identité en tant que Monsieur Le Blanc qui lui permettra de poursuivre sa passion. Femme souhaitant faire des études réservées aux hommes à cette époque, elle suivra les cours de l'École Polytechnique par correspondance et entrera en relation avec le professeur Lagrange sous ce pseudonyme.

Travaillant sur le dernier théorème de Fermat, qu'elle démontrera sous le héorème dit de Sophie Germain, elle contactera Carl Friedrich Gauss, toujours sous l'identité d'Auguste Le Blanc, pour échanger avec lui sur ses recherches.

En 1816 l'Académie des sciences remet son Grand prix des sciences mathématiques à Sophie Germain pour son mémoire, Recherche sur la théorie des surfaces élastiques, finalement publié en 1821.

Elle sera la première femme autorisée à assister aux séances de l'Institut de France. Elle meurt en 1831.
Les dessins sur le timbre illustrent les travaux de Sophie Germain sur les surfaces élastiques. l'énoncé donne une version moderne du principal théorème de Sophie Germain en théorie des nombres.
Dʹaprès le communiqué de presse de Phil@Poste 
Premier jour le Vendredi 18 mars 2016 Oblitération illustrée 1er jour à Paris (75) à l'Institut Henri Poincaré, 11 rue Pierre et Marie Curie (5ème) et au «Carré d'encre» 13 bis rue des Mathurins (9ème)
Vente générale le Lundi 21 mars 2016
Valeur faciale : 0,70 €
Affranchissement de la lettre verte jusqu'à 20g pour la France métropolitaine
Timbre vertical   Dimensions totales 40,85x30 mm
Imprimé en taille douce
Emis à 1 000 320 exemplaires

Le timbre à date premier jour
Zoom : Cliquez sur l'image

Cliquez pour zoomer
Sélections proposées par Amazon
Produits testés personnellement et choisis au hasard
Google

     
Ce site a été visité 16433179 fois - cette page a été visitée 2923 fois - précédente visite le 22/11/2017 à 17h 47mn
Mois de novembre 2017: 636 003 visites cumulées des pages pour 224 719 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...