Il y a 209 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre de 1949

Célébrités du XVIIIème siècle
Voltaire 1694-1778

Tous droits réservés

Dessiné et gravé par Charles Mazelin

Zoom sur le timbre
 
Les timbres de célébrités diverses
 
 
Les timbres relatifs à la Littérature et au Théâtre
 
 
Les timbres de Paris
 
 
Les timbres de l'Ain
 
◆ Les timbres de la région Île-de-France
 
◆ Les timbres de la région Auvergne-Rhône-Alpes
 
 
Les timbres de l'année 1949
Voir les 10 timbres de novembre 1949
 
Le timbre de la Journée de le Lettre 1998
 
Philosophes et humanistes
 
415 Lien vers le site du CM2 de l´école de Montagniers à Bellegarde-sur-Valserine (Ain): Voltaire, un texte bien documenté pour illustrer le timbre
Les timbres concernés par ce lien Les timbres concernés par ce site
 
10 Lien vers «Wikipédia», l'encyclopédie libre Biographie, portrait et oeuvres de Voltaire
  Les timbres concernés par ce site
 
6 Lien vers le site «Hérodote» Un Voltaire pas si « tolérant » que ça ! Marion Sigaut nous présente un Voltaire pas aussi tolérant qu´on pourrait le croire, très méprisant pour le peuple et passablement raciste et antisémite
  Les timbres concernés par ce site
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale
ET   ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
François-Marie Arouet, dit Voltaire, né le 21 novembre 1694 à Paris, ville où il est mort le 30 mai 1778 (à 83 ans), est un écrivain et philosophe français qui a marqué le XVIIIe siècle et qui occupe une place particulière dans la mémoire collective française et internationale.

Figure emblématique de la France des Lumières, chef de file du parti philosophique, son nom reste attaché à son combat contre le fanatisme religieux, qu'il nomme « l'Infâme », et pour la tolérance et la liberté de penser. Déiste en dehors des religions constituées, son objectif politique est celui d'une monarchie modérée et libérale, éclairée par les « philosophes ». Intellectuel engagé au service de la vérité et de la justice, il prend, sur le tard, seul et en se servant de son immense notoriété, la défense de victimes de l'intolérance religieuse et de l'arbitraire dans des affaires qu'il a rendues célèbres : Calas, Sirven, chevalier de La Barre, comte de Lally.

Son oeuvre littéraire est variée : son théâtre, ses poésies épiques, ses oeuvres historiques, firent de lui l'un des écrivains français les plus célèbres au XVIIIe siècle mais elle comprend également des contes et romans, les Lettres philosophiques, le Dictionnaire philosophique et une importante correspondance, plus de 21 000 lettres retrouvées.

Tout au long de sa vie, Voltaire fréquente les Grands et courtise les monarques, sans dissimuler son dédain pour le peuple, mais il est aussi en butte aux interventions du pouvoir, qui l'embastille et le contraint à l'exil en Angleterre ou à l'écart de Paris. En 1749, après la mort d'Émilie du Châtelet, avec laquelle il a entretenu une liaison houleuse pendant quinze ans, il part pour la cour de Prusse, mais, déçu dans ses espoirs de jouer un grand rôle auprès de Frédéric II à Berlin, se brouille avec lui après trois ans et quitte Berlin en 1753. Il se réfugie un peu plus tard aux Délices, près de Genève, avant d'acquérir en 1759 un domaine à Ferney, sur la frontière franco-genevoise, à l'abri des puissants. Il ne reviendra à Paris qu'en 1778, ovationné par le peuple après une absence de près de vingt-huit ans. Il y meurt à 83 ans.

Voltaire aime le confort, les plaisirs de la table et de la conversation, qu'il considère, avec le théâtre, comme l'une des formes les plus abouties de la vie en société. Soucieux de son aisance matérielle, qui garantit sa liberté et son indépendance, il acquiert une fortune considérable dans des opérations spéculatives qui préfigurent les grandes spéculations boursières sous Louis XVI et dans la vente de ses ouvrages, ce qui lui permet de s'installer en 1759 au château de Ferney et d'y vivre sur un grand pied, tenant table et porte ouvertes. Le pèlerinage à Ferney fait partie en 1770-1775 du périple de formation de l'élite européenne éclairée. Investissant ses capitaux, il fait du village misérable de Ferney une petite ville prospère. Généreux, d'humeur gaie, il est néanmoins chicanier et parfois féroce et mesquin avec ses adversaires comme Jean-Jacques Rousseau ou Crébillon.

Considéré par la Révolution française - avec Jean-Jacques Rousseau, son frère ennemi - comme un précurseur, il entre au Panthéon en 1791, le deuxième après Mirabeau. Célébré par la IIIe République (dès 1870, à Paris, un boulevard et une place portent son nom), il a nourri, au XIXe siècle, les passions antagonistes des adversaires et des défenseurs de la laïcité de l'État et de l'école publique, et, au-delà, de l'esprit des Lumières.
Dʹaprès Wikipédia
Vente générale le Lundi 14 novembre 1949
Retiré de la vente le Samedi 18 mars 1950
Valeur faciale : 8,00 F
Affranchissement de la carte postale de 5 mpots
Surtaxe : 2F  
Timbre vertical   Taille image : 21,45x36 mm Dimensions totales 26x40 mm   Dentelure 13
Imprimé en taille douce rotative à 25 timbres par feuille
Emis à 1,42 million d´exemplaires

1949 - Série des célébrités

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
853 Montesquieu 1689-1755
854
 Voltaire 1694-1778 
855 Watteau 1684-1721
856 Buffon 1707-1788
857 Dupleix 1697-1763
858 Turgot 1727_1781
Sélections proposées par Amazon
Ma sélection de produits

Google

     
Ce site a été visité 16419055 fois - cette page a été visitée 3172 fois - précédente visite le 20/11/2017 à 18h 04mn
Mois de novembre 2017: 594 039 visites cumulées des pages pour 210 600 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...