Il y a 288 visiteurs en cet instant

Les dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres effectuées en date du 5 septembre 2019

N° Y & T 
Pour voir les timbres concernés cliquez sur leur image
ATTENTION : certains liens internes aux pages de timbres (photos, vidéos) peuvent ne pas fonctionner ici


Issu d'une famille d'horticulteurs-pépinièristes ma culture était essentiellement horticole et dans ma jeunesse pour moi le nom de Vilmorin était surtout celui des graines Vilmorin et ce n'est que plus tard, au Lycée, que j'ai appris l'existence de Louise de Vilmorin, sans d'ailleurs savoir qu'elle faisait partie de cette très illustre famille.
B.L.

Mis à jour le 05/09/2019 à 09h16









Tiger Woods au départ d'un trou.




Le golf est un sport de précision se jouant en plein air, qui consiste à envoyer une balle dans un trou à l'aide de clubs. Le but du jeu consiste à effectuer, sur un parcours défini, le moins de coups possible. Précision, endurance, technicité, concentration sont des qualités primordiales pour cette activité.

D?après Wikipédia 




Mis à jour le 05/09/2019 à 09h11




Sosthène Héliodore Camille Mortenol (29 novembre 1859-22 décembre 1930) est un officier supérieur guadeloupéen, défenseur de Paris et capitaine de vaisseau.
D?après Wikipédia
Portrait
Sosthène Héliodore Camille Mortenol, né à Pointe-à-Pitre le 29 novembre 1859, fut le premier polytechnicien fils de parents ayant connu l'esclavage.

Son père était ouvrier voilier, sa mère, couturière. Le supérieur du séminaire-collège de Basse-Terre encourage son père à solliciter une bourse afin qu'il poursuive ses études, au lycée Montaigne de Bordeaux. Il est reçu 3e au concours de l'École militaire de Saint-Cyr et 19e à celui de l'École polytechnique qu'il choisit. Il en sort officier de marine, 18e sur 205.
En 1902, il se marie et n'aura pas d'enfants. On le voit sur toutes les mers, en Atlantique, de la France jusqu'au Sénégal, de Madagascar, où il rencontre Gallieni, au Gabon, de la Méditerranée à la mer de Chine. Madrid et Berlin le décorent pour avoir porté secours à des navires en difficulté. Très bien noté en raison de ses aptitudes navales et techniques, il gravit tous les échelons de son arme jusqu'à devenir capitaine de vaisseau.
En poste à Brest au début de la guerre, Mortenol s'ennuie. Juillet 1915 le voit débarquer à l'état-major de Gallieni qui lui confie la lourde responsabilité d'assurer et de réorganiser la défense anti-aérienne de la capitale. Il s'en acquitte à merveille, et parvenu en 1917 à la retraite d'officier de marine, Painlevé, ministre de la Guerre, le nomme « colonel de réserve de l'artillerie de terre » afin de le maintenir en fonction.
Au traité de Versailles, il quitte l'armée avec les insignes de commandeur de la Légion d'honneur. Resté à Paris, il s'occupe d'oeuvres sociales, notamment au profit de ses compatriotes guadeloupéens. Mortenol décède le 22 décembre 1930.
© La Poste - Alain Pierret
D?après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Mis à jour le 05/09/2019 à 09h06

Magali Noëlle Guiffray, dite Magali Noël, née le 27 juin 1931 à Izmir (Turquie) et morte le 23 juin 2015 à Châteauneuf-Grasse (Alpes-Maritimes), est une actrice et chanteuse française.

Elle est notamment connue pour son interprétation de la chanson Fais-moi mal Johnny de Boris Vian et pour ses rôles dans plusieurs films de Federico Fellini.
D?après Wikipédia 

Mis à jour le 05/09/2019 à 09h03

Né en 1806, Charles Gleyre est un peintre classique et académique, à la facture lisse et extrêmement maîtrisée, c'est aussi un dessinateur virtuose. Il sera nommé professeur à l?école des Beaux-arts de Paris en 1843. Ses élèves seront aussi bien de fervents académistes, tels que Jean-Léon Gérôme, que des impressionnistes comme Claude Monet, Pierre-Auguste Renoir, Alfred Sisley ou Frédéric Bazille

Le tableau « Les Illusions perdues » - dit aussi« Le Soir » et conservé au Musée du Louvre - est considéré comme le chef-d?oeuvre de Charles Gleyre.
« Les Illusions perdues » préfigure le symbolisme par son intention poétique et psychanalytique : un homme âgé, assis sur le rivage, regarde s?éloigner dans le soleil couchant la barque qui porte les représentations de ses rêves.
Ce timbre est imprimé en utilisant le nouveau procédé de clicherie laser de l’imprimerie de Phil@poste. Le timbre, gravé par Claude Jumelet, renoue avec la tradition de la série artistique classique imprimée en taille-douce, qui exalte l’atmosphère poétique de l’œuvre.
Cette technologie de pointe permet la reproduction à l?identique du poinçon gravé par les artistes sur les viroles d?impression des timbres.
D?après le communiqué de presse de Phil@Poste 


Charles Gleyre, né le 2 mai 1806 à Chevilly (canton de Vaud) et mort le 5 mai 1874 à Paris, est un peintre suisse.
D?après Wikipédia


Mis à jour le 05/09/2019 à 08h57

Le timbre témoigne d’une école moderne, scientifique, avec des chercheurs hommes et femmes. Elle forme des ingénieurs civils des mines, et dans les domaines de la santé et de la microélectronique.

« Le 2 août 181 une ordonnance royale décida de l’implantation à Saint-Étienne d’une École des Mineurs afin de donner à l'exploitation des mines de France tout le développement et le perfectionnement dont cette branche de l'industrie nationale est susceptible ».

Un peu d?histoire
Depuis sa création l’école a évolué, que ce soit dans les cursus, la pédagogie et elle a su s’orienter vers de nouvelles technologies.
En 2002, l'école prend le tournant de la microélectronique avec la création de son 5e centre d'enseignement et de recherche : le Centre Microélectronique de Provence Georges Charpak.
En 2004, l'école crée son 6e centre de formation et de recherche, consacré à l'Ingénierie de la santé.

L’école nationale supérieure des Mines de Saint-Etienne fête en 2016 ses 200 ans d’existence. Elle est également présente à l’étranger grâce à des ententes avec différentes écoles, au total plus de 80 accords internationaux dans 34 pays différents, avec 19 accords de double diplôme.
D?après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Mis à jour le 05/09/2019 à 08h51

Cliquez sur la photo
Osmia est un genre d'insectes hyménoptères regroupant des abeilles solitaires parfois appelées abeilles maçonnes et jouant un rôle important dans la pollinisation. Le genre Osmia comporte 40 espèces en Europe dont 36 en France.

D?après Wikipédia 
Mis à jour le 05/09/2019 à 08h50





Homme d'affaire suisse né le 8 mai 1828, à Genève et mort le 30 octobre 1910, à Heiden.
Le 24 juin 1859, en portant secours aux blessés de la sanglante bataille de Solferino il donna naissance le 16 février 1863 au Comité international de la Croix-Rouge qui deviendra le 29 octobre 1863, la Croix-Rouge (l'emplème inversé de son pays, la Suisse).
Il reçoit le Prix Nobel de la Paix en 1901.

Mis à jour le 05/09/2019 à 08h40

Timbre émis pour le centième anniversaire de la mort de Charles Péguy.
---------------------------------------- Un peu d'histoire ... ----------------------------------------
Charles Péguy est né le 7 janvier 1873 à Orléans dans une famille modeste. Il se rappellera avoir vécu dans la pauvreté mais non dans la misère qui, écrira-t-il plus tard, ôte toute dignité à l'homme.
Il entre à l'École normale supérieure (ENS) en 1894. Là, il montre son admiration pour Jean Jaurès et devient membre du parti socialiste.
Il est également membre d'une association caritative qui aide les déshérités : lutter contre la misère et contre toute forme d'exclusion voilà le point nodal de la pensée de Péguy.
C'est le temps des premiers écrits et de son combat pour le capitaine Dreyfus.
En 1898, il fonde et dirige la librairie socialiste, cependant en 1899 il s'oppose au socialisme officiel et crée seul la revue "Les Cahiers de la Quinzaine", une revue bimensuelle qu'il publiera jusqu'à sa mort. En 1909 son chemin de pensée le conduit à retrouver la foi.
Il explore alors avec la poésie, de nouvelles formes d'expression. Ces essais méconnus sont porteurs d'une vraie pensée originale, libre et profondément humaniste, tel son extraordinaire "Mystère de la charité de Jeanne d'Arc" paru en 1910.
Il meurt au front le 5 septembre 1914, à la veille de la bataille de la Marne.


C'est un dessin de l'artiste autrichien Egon Schiele, publié en 1914 dans la revue allemande Die Aktion, qui illustre le timbre.

D?après le communiqué de presse de Phil@Poste
Mis à jour le 05/09/2019 à 08h37
10 
Le 7 juillet 2014, La Poste émet un timbre à l'occasion du 250ème anniversaire de la mort de la marquise de Pompadour.
--------------------------------- Un peu d'histoire ... ---------------------------------
La marquise de Pompadour, de son vrai nom Jeanne Antoinette Poisson, naquit le 29 décembre 1721 à Paris.
Entrée au couvent des Ursulines à 5 ans, elle y étudiera la musique, la danse et s'intéressera à la gravure, à l'architecture, aux arts et aux lettres. Elle en sortira munie d'une solide instruction et d'une éducation raffinée. À vingt ans, elle épouse Charles Guillaume Le Normant d'Étiolles, le neveu et héritier de son protecteur. En 1745, elle est invitée à un bal masqué royal à l'occasion du mariage du dauphin à l'infante d'Espagne, son destin bascule. Louis XV est séduit par sa beauté et l'installe à Versailles. Munie d'un titre de noblesse et présentée à la Cour, elle devient officiellement «maîtresse du roi». Dès son arrivée à Versailles, elle s'intéresse à la politique, à la diplomatie, à la stratégie militaire.
Reine sans couronne, elle gouverne. La passion du roi durera cinq années puis s'éteindra pour laisser place à l'amitié.
Volontaire, visionnaire, et parfois intrigante la marquise de Pompadour s'éteindra le 15 avril 1764, âgée de quarante-deux ans à Versailles. Une vie faite de l'amour du roi, des arts et de la politique s'achève.

Le visuel du timbre est extrait du tableau de Maurice Quentin de La Tour datant de 1752 et conservé au Musée du Louvre.
D?après le communiqué de presse de Phil@Poste 


Mis à jour le 05/09/2019 à 06h43
11 




Benjamin Rabier né le 30 décembre 1864 à La Roche-sur-Yon, mort le 10 octobre 1939 à Faverolles (Indre), est un illustrateur et auteur de bande dessinée français, qui s'est notamment rendu célèbre pour le dessin de La vache qui rit, et pour le personnage du canard Gédéon.
D?après Wikipédia 



Mis à jour le 05/09/2019 à 06h41
12 



Cliquez sur la photo


Alexandre Émile Jean Yersin est un bactériologiste franco-suisse, né à Aubonne dans le Canton de Vaud le 22 septembre 1863 et mort à Nha Trang, en Indochine française le 28 février 1943. On lui doit notamment la découverte du bacille de la peste (Yersinia pestis).

D’après Wikipédia 


Mis à jour le 05/09/2019 à 06h39
13 
C'est au jeune explorateur Alexande Henri Mouhot que nous devons la découverte du site d'Angkor, l'ancienne capitale du royaume Khmer.
D?après Phil@Poste

Alexandre Henri Mouhot est né à Montbélliard en 1826. Très jeune, passionné d'explorations et poussé par l'apport du daguerréotype, il sillonne de nombreux pays – Russie, l'Angleterre - où il épouse une descendante d'un autre grand explorateur Mungo Park. Il fut également le premier français à visiter Luang Prabang au Laos, où la fièvre jaune l'emporta en novembre 1861 et où sa dépouille fut inhumée.
D?après Philinfo 


Alexandre Henri Mouhot (Montbéliard, 15 mai 1826 - Luang Prabang, Laos 10 novembre 1861) est un naturaliste et explorateur français de l'Asie du Sud-Est.
On lui doit notamment d'avoir fait découvrir à l'Europe les vestiges de l'architecture khmère.
D’après Wikipédia 
Mis à jour le 05/09/2019 à 06h33
14 

Mère Teresa, de son nom patronymique albanais Anjezë Gonxhe Bojaxhiu, née le 26 août 1910 à Üsküb, Empire ottoman (actuellement Skopje, Macédoine), et morte le 5 septembre 1997 à Calcutta, Inde, est une religieuse catholique albanaise, de nationalité indienne, surtout connue pour son action personnelle caritative et la fondation d'une congrégation de religieuses, les Missionnaires de la Charité qui l'accompagnent et suivent son exemple.

D?après Wikipédia 


Mis à jour le 05/09/2019 à 06h15
15 



Félicité Robert de Lamennais, écrivain, philosophe, homme politique et religieux libéral, né à Saint-Malo le 19 juin 1782, mort à Paris le 27 février 1854. Il rompit avec l´Eglise.
Il traduisit «L´Imitation de Jésus-Christ». Il fut partisan d´un humanisme socialisant et mystique.
Il fut Député de gauche à l´Assemblée de 1848.
Son frère est Jean-Marie de La Mennais

Mis à jour le 05/09/2019 à 05h55

Google

     
Ce site a été visité 32646238 fois - cette page a été visitée 67 fois - précédente visite le 19/10/2019 à 12h 41mn
Mois de octobre 2019: 315 207 visites cumulées des pages pour 90 516 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...