Il y a 561 visiteurs en cet instant

Les dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres effectuées en date du 29 janvier 2020

N° Y & T 
Pour voir les timbres concernés cliquez sur leur image
ATTENTION : certains liens internes aux pages de timbres (photos, vidéos) peuvent ne pas fonctionner ici

Le timbre représente la nécropole de ND de Lorette située à Ablain-Saint-Nazaire (Pas de Calais).

La nécropole et le cimetière sont situés à un kilomètre au nord du village sur la colline de Notre-Dame de Lorette surplombant la plaine environnante, plus de 40.000 soldats français morts au combat y sont inhumés, environ 20.000 sont dans des tombes individuelles et plus de 20 000 dans une fosse commune.
Le site s'étend environ 13 hectares avec une grande place centrale où se font face une basilique et une tour-lanterne qui abrite une crypte .

A proximité immédiate de la nécropole de Notre-Dame-de-Lorette, sur un terrain de 2,2 hectares, le 11 novembre 2014 est inauguré un immense monument de mémoire de forme elliptique, baptisé «Anneau de mémoire» composé de 500 plaques d’acier d’environ trois mètres de haut rappelant le déluge d’obus du conflit. Les noms et prénoms de 579 606 soldats qui furent ennemis y sont inscrits dans l'ordre alphabétique, toutes origines confondues.

Mis à jour le 29/01/2020 à 09h02





Le château de Chenonceau est situé dans la commune de Chenonceaux en Indre-et-Loire (France). Il fait partie des châteaux communément appelés les châteaux de la Loire.
Chenonceau est construit, aménagé et transformé par des femmes très différentes de par leur tempérament. Il est édifié par Katherine Briçonnet en 1513, enrichi par Diane de Poitiers et agrandi sous Catherine de Médicis. Il devient un lieu de recueillement avec la reine blanche (*) Louise de Lorraine, puis il est sauvegardé par Louise Dupin au cours de la Révolution française et enfin, métamorphosé par madame Pelouze. C'est ainsi qu'il est surnommé le château des Dames, car « cette empreinte féminine est partout présente, le préservant des conflits et des guerres pour en faire depuis toujours un lieu de paix. Château meublé, décoré de rares tapisseries et peintures anciennes, c'est le monument historique privé le plus visité de France, serti de plusieurs jardins d'agrément, un parc et un domaine viticole »
D’après Wikipédia 
(*) Après l'assassinat de son époux par le dominicain Jacques Clément, le 1er août 1589, Louise, désespérée, prend le deuil en blanc des reines — elle se voile de blanc — d'où son surnom de « Reine Blanche »

Mis à jour le 29/01/2020 à 08h48

La tour de l'horloge, de plan rectangulaire, construite en grès rouge et jaune, fut achevée en 1408. Le sommet qui contenait le beffroi fut consumé par un incendie (1655) et reconstruit au début du 17e siècle. Cette partie moins ancienne se compose de deux étages, le premier avec une galerie couverte faisant le tour des quatre faces et le dernier en forme de lanternon à huit pans. Sur la balustrade sont fixées quatre statues de la famille Jacquemart tournant le dos à la cloche. La Révolution fit disparaître la couronne royale qui surmontait le couronnement. Dans la partie rectangulaire se trouve un puits, l'escalier à vis conduisant aux étages supérieurs et la gaine des contrepoids de l'horloge. Du sol à la plateforme du lanternon, la hauteur approche 31 mètres.
D’après le site du Ministère de la Culture   (Base Mérimée)



Mis à jour le 29/01/2020 à 08h39

Saint-Dié-des-Vosges, appelée Saint-Dié jusqu'en 1999, est une commune française, chef-lieu de la Déodatie et d'arrondissement du département des Vosges, en région Lorraine.

Ses habitants sont appelés les Déodatiens.
D’après Wikipédia 
Mis à jour le 29/01/2020 à 06h57
Lister les 20 dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres


       


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...