Il y a 886 visiteurs en cet instant

Les dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres effectuées en date du 29 décembre 2020

N° Y & T 
Pour voir les timbres concernés cliquez sur leur image
ATTENTION : certains liens internes aux pages de timbres (photos, vidéos) peuvent ne pas fonctionner ici

Le Ministère des PTT était au 20 avenue de Ségur à Paris (7ème), son entrée était celle figurant à droite sur le timbre, à gauche c'est l'entrée du bureau de Poste. Avec la séparation de la direction générale de la Poste et de la direction générale des télécommunications, puis la réforme du 2 janvier 1991 transformant les PTT en deux Établissements Autonomes de Droit Public (EADP), le bâtiment a été restitué aux services de l'État. La Poste a eu dans un premier temps son siège social à Boulogne-Billancourt, en face de celui de TF1, puis au 44 boulevard de Vaugirard, à côté du Musée de la Poste, à l'emplacement des anciens bâtiments des Chèques Postaux de Paris.
Le siège social du groupe La Poste est actuellement situé 9 rue du Colonel Pierre Avia, 75015 PARIS.
Le siège social de la Banque Postale est actuellement au 115 rue de Sèvres, 75275 PARIS CEDEX 06.

Mis à jour le 29/12/2020 à 18h45



Un peu d’histoire
Créé le 1er septembre 1942 à Rayak (Liban) à l'initiative du général de Gaulle, le groupe de chasse « Normandie » devenu régiment de chasse « Normandie-Niémen » en juillet 1944, a effectué 5 240 missions de guerre auprès de l'aviation soviétique de mars 1943 à mai 1945, obtenant 273 victoires aériennes confirmées et écrivant ainsi la plus belle page de l'amitié francorusse. Sur 99 pilotes qui ont contribué à sa glorieuse épopée, 42 sont morts pour la France et pour la liberté sur le front de l'Est. Cette unité militaire française la plus titrée est passée de l'Histoire à la Légende.

Présent sur les divers théâtres d'opérations extérieurs, le Régiment de chasse « Normandie-Niémen » n'a cessé de s'illustrer dans les cieux du monde entier. Basé depuis 2012 à Mont-de-Marsan, il évolue sur l'avion de combat Rafale. Perpétuant les traditions, ses pilotes inscrivent avec fierté leur action dans le sillon tracé par leurs glorieux aînés. En 2017, toujours en première ligne dans la défense de la liberté, « Normandie-Niémen » est présent au Sahel et au Levant.
© Yves Donjon - La Poste
D’après le communiqué de presse 2017 de Phil@Poste 
Mis à jour le 29/12/2020 à 18h32



Le 27 juin 2017, l'émission commune qui commémore le 70e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et la République des Philippines est illustrée par les œuvres des peintres Jacques Villon et Macario Vitalis, respectivement français et philippin.

Un peu d’histoire
Jacques Villon, de son vrai nom Gaston Émile Duchamp, est né en 1875 et est l'aîné de la célèbre famille d'artistes Duchamp-Villon. Influencé par l'impressionnisme, il s'attachera plus tard à donner une vision différente du cubisme, et sera à l'origine du Groupe de Puteaux, autour de Camille Renault. Il y fréquentera Macario Vitalis.

Ce peintre philippin a bien connu la France. Né en 1898 à Lapog aux Philippines, il part jeune gagner sa vie en Californie, puis rejoint la France en 1926. Il y fréquentera le cercle de Camille Renault à Puteaux, et en particulier Jacques Villon qui l'inspirera au début de sa carrière. Après cette période cubiste, il reviendra à un style impressionniste. Son oeuvre s'attache à représenter des lieux de Bretagne, des scènes religieuses, mais aussi de vie quotidienne et quelques portraits. Dans les années 50 il s'installera à Plestin-les-Grèves en Bretagne, jusque dans les années 80 pour retourner aux Philippines où il décèdera en 1989.

D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Mis à jour le 29/12/2020 à 18h29

Gustave Eiffel, iIngénieur, né le 15 décembre 1832 à Dijon et mort le 27 décembre 1923 à Paris, spécialiste des constructions métalliques, a réalisé de nombreux ponts métalliques ferroviaires et routiers, notamment en Gironde où il a commencé sa carrière. Il a aussi construit la fameuse tour qui porte son nom et, avec Bartholdi, il a participé à la construction de la statue de la Liberté à New-York.

Mis à jour le 29/12/2020 à 18h25

Dans la partie haute du sablier on peut lire : «Emploi, solidarité, social, culture, loisirs» et la partie basse représente un hexagone, symbole de la carte de France, où s'inscrit une étoile à 5 branches et une sorte d'homme de Vitruve qui baisse les bras. Pourquoi cet homme baisse-t-il les bras ? C'est peut-être une contrainte technique: s'il levait les bras, il ne serait plus totalement dans l'hexagone. Ou bien un mauvais présage pour les comités d'entreprise ? Mystère ...

L'interprétation très personnelle que j'en fais est la suivante :
les comités d'entreprise commencent à baisser les bras écrasés sous leurs rôles en matière de solidarité, d'emploi, de social, de culture, de loisirs et sous la menace de sortie des entreprises de l'hexagone au profit de délocalisations au fur et à mesure que le temps s'écoule.

Mis à jour le 29/12/2020 à 14h51

Sophie Germain, née le 1er avril 1776 rue Saint-Denis à Paris où elle est morte le 27 juin 1831, est une mathématicienne et philosophe française.
Elle est connue pour le théorème d’arithmétique qui porte son nom, pour ses échanges avec le mathématicien Carl Friedrich Gauss et pour ses travaux sur l’élasticité des corps.
D’après Wikipédia 

Il y a 240 ans, le 1er avril 1776, naissait Sophie Germain rue Saint-Denis à Paris. A 13 ans, la jeune fille découvre les mathématiques et étudiera seule les théories d'Euler et de Newton. Elle découvrira la théorie des nombres.

Soutenue par sa famille, elle restera célibataire et se créera une double identité en tant que Monsieur Le Blanc qui lui permettra de poursuivre sa passion. Femme souhaitant faire des études réservées aux hommes à cette époque, elle suivra les cours de l'École Polytechnique par correspondance et entrera en relation avec le professeur Lagrange sous ce pseudonyme.

Travaillant sur le dernier théorème de Fermat, qu'elle démontrera sous le théorème dit de Sophie Germain, elle contactera Carl Friedrich Gauss, toujours sous l'identité d'Auguste Le Blanc, pour échanger avec lui sur ses recherches.

En 1816 L'Académie des sciences remet son Grand prix des sciences mathématiques à Sophie Germain pour son mémoire, Recherche sur la théorie des surfaces élastiques, finalement publié en 1821.

Elle sera la première femme autorisée à assister aux séances de l'Institut de France. Elle meurt en 1831.
Les dessins sur le timbre illustrent les travaux de Sophie Germain sur les surfaces élastiques. l’énoncé donne une version moderne du principal théorème de Sophie Germain en théorie des nombres.
D'?après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Mis à jour le 29/12/2020 à 13h39

Vergennes Charles Gravier, comte de Vergennes est un diplomate et homme d'État français, né le 29 décembre 1719 à Dijon et mort le 13 février 1787 à Versailles. Secrétaire d'État des Affaires étrangères de Louis XVI de 1774 à sa mort, il fut, selon le jugement de l'historien Albert Sorel, «le plus sage ministre que la France eût rencontré depuis longtemps, et le plus habile qui se trouvât aux affaires en Europe». Son nom reste ainsi particulièrement attaché à cette fonction puisque l'on dit traditionnellement des ministres des Affaires étrangères qu'ils s'assoient dans le «fauteuil de Vergennes». Malgré des différences de style et d'école, Vergennes, issu du courant traditionnel diplomatique du duc de Fleury, peut être considéré comme le continuateur de la politique de redressement du duc de Choiseul. Celui-ci, questionné en 1774 sur le choix de ministre, répondit alors : «Je ne vois que le comte de Vergennes pour les affaires étrangères»
D’après Wikipédia 
Mis à jour le 29/12/2020 à 09h29
Lister les 20 dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres


       


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...