Il y a 1017 visiteurs en cet instant
Logo Phil-Ouest
Chercher un timbre
Dans l'ordre des    ou Aide ATTENTION : Ne cliquez sur "Chercher" qu'après avoir saisi au moins un mot-clé

Cinquième série des héros de la résistance
Lionel Dubray
1923-1944

Image du timbre Lionel Dubray-1923-1944
Tous droits réservés

Dessiné par André Spitz
Gravé par René Cottet

image 1 Zoom sur le timbre image 1
 
image 1 Les timbres de célébrités diverses image 1
 
 
image 1 Les timbres du Val-de-Marne image 1
 
◆ Les timbres de la région Île-de-France
 
Héros et Héroïnes de la Résistance
 
 
image 1 Les timbres de l'année 1961
Nombre de vues en 1961
- Diaporama de 1961
Voir les 4 timbres d'avril 1961
 
image 1 Le cinq séries des héros de le résistance
 
image 1 57 Lien vers le site «Beaucoudray» Photo et hommage à Lionel Dubray et à 13 autres personnalités de la Résistance
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
Aide mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale ET 
 ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
Aide   Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Etudiant torturé et fusillé par les allemands
Lionel Dubray Lionel Dubray est né le 31 décembre 1923 à Joinville-le-Pont, dans le département de la Seine.
À 19 ans, il s'enrôle en décembre 1942, dans le groupe Alsace Lorraine des Francs-Tireurs et Partisans (FTP). Il réside alors à Athis-Mons, à cette époque en Seine-et-Oise (aujourd'hui dans l'Essonne). Il participe à l'attaque en octobre 1943 d'une compagnie allemande à l'occasion d'un défilé en plein Paris occupé, ainsi que d'un car de la Waffen-SS Porte d'Italie, toujours dans la capitale. Il incendie également du matériel et des locaux allemands.
Identifié par la Gestapo, Lionel Dubray dut chercher refuge en Bretagne où il rejoint le maquis du 1er bataillon des Forces françaises de l'intérieur (FFI) dans le Morbihan. Il est nommé chef de section.
Après avoir longuement combattu à la tête d'une section de maquisards, il est fait prisonnier le 14 juillet 1944, au cours de l'attaque par 300 allemands du camp de Kervernen en Pluméliau (Morbihan) où sont retranchés 90 maquisards. Il est torturé durant huit jours puis fusillé le 22 juillet 1944 dans le Bois de Botsegalo, sur la commune de Colpo (Morbihan). Trente-trois résistants trouvèrent la mort lors des combats.
D’après Wikipédia 
Les Francs-tireurs et partisans (FTP), mouvement de résistance intérieure française, ont été créés le 28 mars 1942 par la direction du Parti communiste français. Leur action est coordonnée par un Comité militaire national dirigé par Charles Tillon. Ce mouvement, bien qu'en principe intégré aux Forces françaises de l’intérieur (FFI), continuera à agir de façon autonome.

Le timbre
Premier jour le Samedi 22 avril 1961
à Joinville le Pont (Val de Marne)
Vente générale le Lundi 24 avril 1961
Retiré de la vente le Samedi 14 octobre 1961 - Voir les retraits de l’année 1961

Valeur faciale: 0,20 F  - Voir les tarifs au 24 avril 1961
Affranchissement de la carte postale de plus de 5 mots pour l'intérieur
Imprimé en taille-douce rotative à 50 timbres par feuille, bloc ou carnet sur presse N° 8
Émis à 3,31 millions d´exemplaires
 Mis à jour le 01/09/2015 

Le timbre à date

1961 - 5ème série des héros de la résistance

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
image 1 1288 Jacques Renouvin
1905-1944
image 1 1289
 Lionel Dubray
1923-1944 
image 1 1290 Paul Gateaud
1889-1944
image 1 1291 Mère Elisabeth
1890-1945
La maquette retenue d'André Spitz - Document Christian Aguttes
La maquette retenue d'André Spitz
Voir les documents de Christian Aguttes
La maquette non retenue d'André Spitz - Document Christian Aguttes
La maquette non retenue d'André Spitz
Voir les documents de Christian Aguttes
Pour des recherches avancées cliquez ici
Mots-clés spécifiques représentatifs de l'image
homme   portrait   profil  

Paris-PHILEX 2024

Google  

       


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...