Il y a 361 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre de 2019

1969 - 2019 Premier pas de l'Homme sur la Lune

Tous droits réservés

Conception et mise en page d’ Alice Bigot
D´après © ROGER-VIOLLET - © NASA

Zoom sur le timbre
 
Les timbres commémoratifs
 
Timbres évoquant les Etats Unis d'Amérique
 
 
Les timbres de l'année 2019
Voir les 17 timbres de juillet 2019
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale ET 
 ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Le timbre
Premier jour le Vendredi 19 juillet 2019
Oblitération illustrée 1er jour Le timbre sera vendu en avant-première le vendredi 19 juillet, le samedi 20 juillet et le dimanche 21 juillet à :
? TOULOUSE (31) à La Cité de l'Espace, le vendredi 19 et le samedi 20 de 10H00 à 17H30 et le dimanche 31 de 14H00 à 17H30, Avenue Jean Gonord 31 500 TOULOUSE.
? PARIS (75) au Carré d'Encre, de 10H à 17H, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS.
- Alice BIGOT animera une séance de dédicaces le vendredi 19 juillet de 14H à 16H.
Valeur faciale : 1,30 € Voir les tarifs au 22 juillet 2019
Affranchissement de la lettre prioritaire jusqu'à 20g vers l'international
Timbre carré   Dimensions totales 40,85x40,85 mm   Dentelure 13
Imprimé en héliogravure
Émis à 600 000 exemplaires - voir les tirages de 2019
 Mis à jour le 22/05/2019 


Les timbres à date premier jour - Création : Alice Bigot
Cliquez sur une image pour zoomer
Un peu d’histoire
Apollo 11 est une mission du programme spatial américain Apollo au cours de laquelle, pour la première fois, des hommes se sont posés sur la Lune, le 20 juillet 1969.

L'agence spatiale américaine, la NASA, remplit ainsi l'objectif fixé par le président John F. Kennedy en 1961 de poser un équipage sain et sauf sur la Lune avant la fin des années 1960 dans le but de démontrer la supériorité des États-Unis sur l'Union soviétique.

L’image de l’astronaute Buzz Aldrin saluant le drapeau américain, est sans conteste l’une des plus iconiques du XXe siècle.

« C’est un petit pas pour l’homme, un bond de géant pour l’humanité.»
Lorsque Neil Armstrong prononce ces paroles après avoir descendu le dernier échelon du module Eagle de la mission Apollo 11, le 21 juillet 1969, il marque de son empreinte le sol lunaire mais aussi l’histoire de notre civilisation. Par sa puissance évocatrice, cette trace durable dans la poussière de notre satellite est à rapprocher de celles de mains peintes sur des parois au paléolithique, 30 000 ans plus tôt. Toutes deux délivrent un même message pour la postérité : « Nous sommes venus ici ! »

Cette vision du drapeau américain « Stars and Stripes » suscite encore la polémique, 50 ans plus tard, non seulement sur son volet idéologique, mais aussi parce que des sceptiques pensent qu’il s’agit de ce que nous appelons aujourd’hui fake news. « Pourquoi le drapeau faseille-t-il alors qu’il n’y pas d’atmosphère sur la Lune ? » Dans la réalité, une tige maintenait le haut du drapeau et ce qui semble être des ondulations dues au vent ne sont que des plis figés. Alors que le drapeau en nylon renforcé (90 × 152 cm) n’avait coûté que 5 dollars, il aura fallu de l’ordre de 25 milliards à l’époque pour pouvoir le planter sur la Lune. Sur les six drapeaux déployés entre 1969 et 1972, seul celui d’Apollo 11 n’est plus debout. Planté trop près du module, il fut soufflé au décollage !
© Philippe Collot - La Poste - Tous droits réservés
D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Google

     
Ce site a été visité 32372192 fois - cette page a été visitée 2461 fois - précédente visite le 22/08/2019 à 13h 26mn
Mois de août 2019: 354 195 visites cumulées des pages pour 89 048 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...