Il y a 268 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre autoadhésif de 2019

Histoire de Styles - Architecture – France
Église Notre-Dame-des-Champs - Avranches

Tous droits réservés

Mis en page par Etienne Théry
D´après une photo de © GUY Christian / hemis.fr
© La Poste

Zoom sur le timbre
 
Les timbres autoadhésifs
 
 
Les timbres de sites et monuments
 
 
Les timbres de la Manche
 
◆ Les timbres de la région Normandie
 
 
Les timbres de l'année 2019
Voir les 16 timbres de février 2019
 
Le timbre situé sur la carte de France
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale ET 
 ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Le timbre
Premier jour le Vendredi 1er février 2019
Oblitération illustrée 1er jour à Paris au Carré d'Encre, de 10 h à 17 h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS
Timbre à validité permanente
Valeur faciale à la date d'émission 1,05 € Voir les tarifs au 4 février 2019
Affranchissement de la lettre prioritaire jusqu'à 20g pour la France, Monaco, Andorre et secteurs postaux (armée)
Timbres auto-adhésifs   Dimensions totales 33x20 mm
Imprimé en héliogravure
Deux bandes phosphorescentes
Émis à 4 000 000 carnets - voir les tirages de 2019
 Mis à jour le 18/04/2019 


Le timbre à date premier jour : Etienne Théry
Zoom : Cliquez sur l'image

2019 - Histoire de Styles - Architecture – France

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
- Chapelle Sainte-Marie de Nevers
- Château de Vitré
- Saline Royale d'Arc-et-Senans
- Musée-Bibliothèque - Grenoble
- Grand Palais - Paris
1657 Château de Chambord
- Église de Saint-Nectaire
-
 Église Notre-Dame-des-Champs - Avranches 
1675 Cathédrale Notre-Dame - Strasbourg
- Pavillon de l'Horloge du Louvre - Paris
- Maison Carrée - Nîmes
- Cathédrale Saint-Front - Périgueux
1671 BC Histoire de Styles - Architecture – France

Église Notre-Dame-des-Champs - Avranches

L’ancienne église Notre-Dame des Champs était située, comme son nom l’indique, à l’extérieur de la ville, au sud. Cette église d’une grande simplicité, connue grâce à une photo et quelques gravures, datait de la fin du XVIIe siècle.

Devenue trop petite et des travaux devenant nécessaires, on admit l’idée, vers 1855, de construire un nouvel édifice surtout après l'effondrement de la cathédrale Saint-André. Des plans et un devis furent dressés par l’architecte Nicolas Théberge, architecte de la Manche et « enfant de la paroisse ». On doit également à ce dernier d'autres édifice dans le style néo-gothique comme Saint-Patrice du Teilleul en 1851, Saint-Hilaire-du-Harcouët en 1855, Saint-Pair de Sartilly ou Sainte-Croix de Saint-Lô en 1860.

Toutefois, il fallut attendre le 12 avril 1863 pour assister à la pose de la première pierre par le préfet de la Manche en présence de Mgr Bravard évêque de Coutances et d’Avranches. Alors, les travaux commencent vraiment tout en suscitant de nombreuses interrogations ; le projet de Théberge est gigantesque et beaucoup se demandent comment le financement du projet sera possible.

Le style « néo-gothique » décidé par l’architecte implique la réalisation d’un bâtiment aux proportions audacieuses qui rompent complètement avec celles de la modeste église que l’on souhaite remplacer. Les moyens de la ville et de la paroisse sont insuffisants, d’autant que la reconstruction de Saint-Gervais a coûté fort cher, et, en 1865 le maire d’Avranches et l’archiprêtre se déplacent à Paris afin de solliciter l’aide financière de l’État. Cette aide longtemps réclamée ne sera finalement octroyée qu’en 1876 et la consécration de l’église, par l’évêque Mgr Germain aura lieu le 13 novembre 1892.

La lente construction de l’édifice fut émaillée de nombreux évènements parfois tragique comme, en 1868, le décès d’un ouvrier maçon âgé de 27 ans tombé de la hauteur de la rosace où il travaillait. L’architecte Théberge, décédé en 1866, fut remplacé par Cheftel. Retardé par la Première Guerre mondiale, qui mobilisa toute la main d’œuvre, les deux tours de la façade sont achevées entre 1926 et 1937 ; à cette époque on installe également les grandes orgues dont la soufflerie bénéficie aussitôt de l’électricité.

En juin 1944, l’église est gravement endommagée par un incendie consécutif au bombardement de la ville. Les travaux de restauration se prolongent plusieurs années et la réouverture au culte n’intervient qu’en février 1962.

L'église est inscrite au titre des monuments historiques depuis le 16 février 2006
D’après Wikipédia

Google

     
Ce site a été visité 32388123 fois - cette page a été visitée 887 fois - précédente visite le 25/08/2019 à 10h 23mn
Mois de août 2019: 412 030 visites cumulées des pages pour 104 983 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...