Il y a 947 visiteurs en cet instant
Timbres autoadhésifs   Yvert & Tellier n° 960
Chercher n°
Chercher un timbre
 
 ou

Timbre autoadhésif de 2014

Carnet « Les vaches de nos régions »
La Nantaise

Image du timbre La Nantaise
Tous droits réservés

Création graphique de Mathilde Laurent

Zoom sur le timbre
 
Les timbres autoadhésifs
 
 
Timbres de la Nature (minéraux, flore et faune)
 
 
Les timbres de la Loire-Atlantique
 
 
◆ Les timbres de la région Pays-de-la-Loire
 
 
Les timbres de l'année 2014
Voir les 30 timbres de février 2014
 
Le boeuf, le taureau, la vache, le veau ou la velle sur les timbres
 
5 Lien vers le site «vachenantaise.com» historique de la vache nantaise
   
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale ET 
 ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Vers le bas

Le timbre
Premier jour le Samedi 22 février 2014
à Paris au Salon de l'Agriculture et au «Carré d'encre»
Timbre à validité permanente
Valeur faciale à la date d'émission 0,61 €  - Voir les tarifs au 24 février 2014
Affranchissement de la lettre verte jusqu´à 20g pour la France métropolitaine
Émis à 3 500 000 exemplaires - voir les tirages de 2014
 Mis à jour le 17/02/2018 


Le timbre à date premier jour : Mathilde Laurent

2014 - Les vaches de nos régions

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
953 La bretonne pie noir
954 L'armoricaine
959 La Saosnoise
960
 La Nantaise 
955 La Béarnaise
956 La Maraîchine
961 La Bordelaise
962 La Lourdaise
957 La Mirandaise
958 La Villard de Lans
963 La Casta
964 La Ferrandaise
953 BC Carnet « Les vaches de nos régions »
La Nantaise est une race bovine française.
Origine

Elle appartient à la branche fauve du rameau brun. Elle est issue de la parthenaise dont elle est la variante bretonne. Elle est élevée dans le sud de la Bretagne, de l'estuaire de la Loire jusqu'à Vannes. Les effectifs de 150 000 bêtes en 1900 ont fondu pour arriver à 50 en 1985. Depuis, un herd-book a été ouvert en 1988 et un plan de sauvegarde a été mis en place. Le nombre atteint 550 en 2005 et 90 % des vaches reproduisent en race pure.

Morphologie

Elle porte une robe froment à gris clair et aux muqueuses foncées. Le mufle est noir auréolé de clair et le tour des yeux est plus sombre. Le taureau est plus foncé (gris-brun) que la vache.
C'est une race de taille moyenne: 138 cm au garrot pour 650 kg.

Aptitudes

C'était une race mixte, élevée pour sa force de travail (sa fonction à l'origine), sa viande et son lait.
Race rustique à croissance lente, elle est adaptée à un milieu humide et pauvre (prairies inondables, marais) et valorise des fourrages grossiers et de la végétation ligneuse refusés par les autres races : elle ménage notamment des zones rases appréciées de l'oie cendrée et des zones herbues, refuges de plantes protégées. Parmi ses qualités, on peut citer sa docilité et sa dureté au travail, appréciées lorsqu'elle était utilisée pour sa force de travail. Elle a une bonne ossature et de bons aplombs.
Aujourd'hui, les éleveurs qui la choisissent le font par amour de cette race (900 vaches dans 97 élevages en 20103). Ils produisent de la viande en Élevage extensif en plein air et fonctionnement autonome. Sa rentabilité vient de la mise en valeur de terres inutilisées. Un éleveur continue à dresser des bœufs à l'attelage.

Dʹaprès Wikipédia 
Pour des recherches avancées cliquez ici
Mots-clés spécifiques représentatifs de l'image
vache   veau  

       


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...