Il y a 419 visiteurs en cet instant

Les 20 dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres

N° Y & T 
Pour voir les timbres concernés cliquez sur leur image
ATTENTION : certains liens internes aux pages de timbres (photos, vidéos) peuvent ne pas fonctionner ici

La mésange bleue (Cyanistes caeruleus, Syn. Parus caeruleus) est une espèce de passereaux de la famille des paridés.
Facilement identifiable avec sa petite taille, sa forme un peu rondouillarde, ses fines pattes, son minuscule bec et son joli plumage à dominante de bleu et jaune, cette mésange commune fait partie des espèces les plus emblématiques de l'avifaune européenne. Elle occupe préférentiellement les habitats pourvus de nombreux arbres et de verdure où elle trouve sa nourriture : les forêts de feuillus et les bocages sont ses milieux de prédilection, elle fréquente aussi les parcs et les jardins, jusqu'en ville. Elle partage son habitat avec d'autres espèces de mésanges (comme la mésange charbonnière) qui montrent des différences dans la distribution spatiale et dans la niche écologique exploitée.
La monogamie sociale de cette espèce est associée à des niveaux élevés d'investissement parental avec la femelle immobilisée pour l'élevage des oisillons qui se spécialise dans la couvaison et le mâle dans le nourrissage de la couvée.
Les effectifs de cette mésange généraliste sont, contrairement aux mésanges spécialisées, globalement stables, voire en légère progression dans la majorité de l’Europe.
D’après Wikipédia
Mis à jour le 20/09/2021 à 12h17

Émission conjointe de La Poste française et la Mauritius Post pour commémorer le 300e anniversaire du débarquement des français à l'Île Maurice le 20 septembre 1715.

Un peu d’histoire
Le visuel commun aux timbres de la France et de la République Maurice représente le navire « le Chasseur » qui était commandé par Guillaume Dufresne d'Arsel.
C'est ce marin originaire de Saint-Malo qui prendra possession de l'île et la nommera Isle de France au nom du Roi.

D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Mis à jour le 20/09/2021 à 12h04


Initié par Mazarin le traité des Pyrénées fut signé le 7 novembre 1659 entre la France et l'Espagne sur une île de la Bidassoa à mi-distance de la France et de l'Espagne. Louis XIV et Philippe IV mirent fin aux guerres qui les opposaient.
Le traité fixa les frontières entre la France et l'Espagne et ses possessions du Nord, l'Espagne cède à la France la Cerdagne, le Roussillon, plusieurs villes du Nord, dont Avesnes-sur-Helpe, et de la Lorraine. Par ce traité Louis XIV doit épouser l'Infante d'Espagne Marie-Thérèse et restituer les titres et les biens du Grand Condé qui s'était opposé à lui lors de la Fronde.
Le traité des Pyrénées scelle la fin de la prééminence de l'Espagne et des Habsbourg sur l'Europe au profit de la France et des Bourbons.
Le mariage de Louis XIV aura pour conséquence le triste exil à Brouage (Charente-Maritime) de la charmante Marie Mancini, nièce de Mazarin, dont le jeune roi était très amoureux.
Mazarin, qui a joué un rôle déterminant dans l'histoire de la France, n'a jamais été célébré par un timbre.
Pour la petite histoire la ville catalane de Llivia, située dans l'actuel département de Pyrénées-Orientales, est rattachée à l'Espagne, ses habitants se référant à son très antique statut de ville libre de Catalogne espagnole avant que Louis XI l'achète et l'annexe au royaume de France.

Mis à jour le 20/09/2021 à 12h02

Lacordaire

Jean-Baptiste-Henri Lacordaire, en religion le père Henri-Dominique Lacordaire, né le 12 mai 1802 à Recey-sur-Ource (Côte-d'Or), mort le 21 novembre 1861 à Sorèze (Tarn), est un religieux, prédicateur, journaliste et homme politique français. Restaurateur en France de l'Ordre des Prêcheurs (dominicains), il est considéré aujourd'hui comme l'un des précurseurs du catholicisme libéral.
D’après Wikipédia 


Le tableau de Théodore Chassériau
Musée du Louvre
Mis à jour le 20/09/2021 à 11h56


Écrivain, philosophe, théologien et mathématicien né à Clairmont (Clermont-Ferrand) le 19 juin 1623. Surdoué il écrivit à l'âge de 15 ans un Éssai sur les coniques (traité de géométrie concernant les différentes figures et courbes engendrées par l'intersection d'un plan avec un cône: ellipses, paraboles, hyperboles, etc). Il inventa à 19 ans la première machine à calculer, la « Pascaline » qu'il construisit pour son père..
On lui doit de nombreux ouvrages, notamment « Les Pensées».
Il termina sa vie chez les Jansénistes de Port-Royal où il mourut à l'âge de 39 ans le 19 août 1662

Le 19 septembre 1648, au sommet du Puy-de-Dôme, Blaise Pascal démontre l'existence du vide et de la pression atmosphérique.
En mémoire de ses travaux scientifiques sur le vide et sur la pression atmosphérique l'unité de mesure d'un pression s'intitule "Le pascal" ("Pa" dans le Système International ou SI), les météorologues utilisent l'hectopascal (1000 Pa) pour mesurer la pression atmosphérique.
Avant l'avènement de l'euro un Pascal valait 500 Francs
B.L.
Mis à jour le 19/09/2021 à 19h55

Étienne de Montgolfier lâche un ballon d'air chaud à Versailles devant Louis XVI le 19 septembre 1783.
Pilâtre de Rozier et le marquis d'Arlandes effectuent la première ascension en ballon libre le 21 novembre 1783, au château de la Muette, à Paris, leur vol a duré 25 minutes.
Mis à jour le 19/09/2021 à 19h50


Jean-François Pilâtre de Rozier est un scientifique né à Metz le 30 mars 1754 , il décède à Wimille, près de Boulogne-sur-Mer, le 15 juin 1785, dans le premier accident aérien de l'histoire.

Pilâtre de Rozier et le marquis d'Arlandes effectuent la première ascension en ballon libre le 21 novembre 1783, au château de la Muette, à Paris, leur vol a duré 25 minutes. Ce timbre, qui représente François Pilâtre de Rozier, sa montgolfière et la cathédrale de Metz, ville de sa naissance, a été émis pour célébrer le 150ème anniversaire de sa mort accidentelle.

Mis à jour le 19/09/2021 à 19h44

Philippe II dit Philippe Auguste, né le 21 août 1165 à Gonesse, mort à Mantes le 14 juillet 1223, est le septième roi de la dynastie dite des Capétiens directs. Il est le fils héritier de Louis VII dit le Jeune et d'Adèle de Champagne.
Le surnom d'Auguste qu'on lui donna de son vivant, est une référence directe au titre antique d'Auguste ; il signifie également, et cette interprétation a été mise en avant sous son règne, « augmenter », « faire croître ». En effet, ce surnom lui a été donné par le moine Rigord après que Philippe II a ajouté au domaine royal en juillet 1185 (Traité de Boves) les seigneuries d'Artois, du Valois, d'Amiens et d'une bonne partie du Vermandois. Enfin, il rappelle le nom de son mois de naissance, nom qui vient également de l'empereur Auguste. C'est donc une triple référence à Auguste.
Philippe Auguste reste l'un des monarques les plus admirés et étudiés de la France médiévale, en raison non seulement de la longueur de son règne, mais aussi de ses importantes victoires militaires et des progrès essentiels accomplis pour affermir le pouvoir royal et mettre fin à l'époque féodale.
D’après Wikipédia 
Philippe Auguste est sacré Roi de France à Reims par son oncle l'archevêque Guillaume aux Blanches Mains le 1er novembre 1179, .
La mort de son père survient le 18 septembre 1180 et laisse Philippe seul roi, à quinze ans.
Mis à jour le 18/09/2021 à 20h06

Mathématicien, physicien, chimiste et philosophe français, né le 20 janvier 1775 à Lyon et mort le 10 juin 1836 à Marseille. Il était membre de l'Académie des sciences et professeur à l'École polytechnique et au Collège de France.

Il a donné son nom l'ampère (symbole A) à l'unité internationale de mesure de l'intensité du courant électrique.

Ampère découvre l'électromagnétisme le 18 septembre 1820.

Ce timbre a été émis pour le centième anniversaire de la mort du physicien.

Mis à jour le 18/09/2021 à 19h59
10 

Un peu d’histoire
En 1946, Roger North, président de la chambre syndicale française de la philatélie, charge Jean Farcigny de créer un salon qui réunirait les acteurs de la philatélie. Le premier sera organisé les 25 et 26 octobre 1947 dans l’hôtel des chambres syndicales, rue de la Victoire, à Paris, Jean Farcigny en sera le commissaire général. Plus de 5 000 visiteurs se pressent à la rencontre d’une vingtaine de négociants, de graveurs de timbres, dont Pierre Gandon, et de la Poste qui y organise un bureau temporaire. Face au succès, le salon ouvre ses portes l’année suivante à la Maison des Centraux, rue Jean Goujon, avec la participation de la Poste, des graveurs et de la Fédération des associations philatéliques qui présente des collections. C’est en 1949 qu’apparaît l’appellation « Salon Philatélique d’Automne ». La Poste dote les salons de timbres en « Premier jour », le timbre « Laënnec » sera le premier en 1952, et l’inauguration est le plus souvent présidée par le ministre en charge de la Poste. Fin 1979, les chambres syndicales (CSFP/CNEP) s’unissent et, pour accueillir un plus grand nombre de négociants et de visiteurs, organisent le salon Salle Wagram de 1980 à 1984. Le succès allant croissant, le salon prend ses quartiers à La Défense de 1985 à 1987 puis à l’Espace Champerret à Paris. Un grand hall de 1 700 m² accueille désormais plus de 50 négociants français et étrangers, la Poste française et des postes européennes. 1996, le salon, doté d’une salle supplémentaire, fête ses 50 ans avec un timbre-poste commémoratif spécial. Une nouvelle étape est franchie en 2001 avec un hall de 5 500 m². Le salon, où une grande place est toujours faite aux artistes créateurs de timbres, à une exposition et aux nouveautés de la Poste française, rivalise ainsi avec les grands salons européens.
2008 est un record, 110 enseignes sont présentes. Aujourd’hui, le Salon philatélique d’automne est le rendez-vous incontournable du mois de novembre à Paris. En cette année 2021, les 75 ans de ce salon se voient célébrés par une émission spéciale du programme philatélique officiel de la Poste, symbole de la reconnaissance d’un des plus vieux salons parisiens.
© La Poste – François Farcigny - Tous droits réservés
D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 
De gauche à droite sur le timbre Jean Farcigny et Roger North.

Mis à jour le 17/09/2021 à 20h35
11 
Le timbre représente la station balnéaire de Deauville lancée en 1861 par le duc de Morny ( 17/09/1811-10/03/1865), demi-frère de Napoléon III.
La station balnéaire de Deauville a connu son essor grâce au chemin de fer après que le duc de Morny eut fait prolonger la ligne Paris-Saint-Lazare - Lisieux - Pont-l'Évêque jusqu'à Deauville dont la gare est inaugurée en 1863.
Le timbre représente la plage de Deauville en cette seconde moitié du XIXème siècle, au premier une cabine de bains tractée par un cheval et une "baigneuse" portée au dessus de l'eau par son chevalier servant comme cela se pratiquait à cette époque.

Deauville, de 1861 à 1961 Très belle vidéo du Musée de La Poste
Mis à jour le 17/09/2021 à 20h14
12 


Jeanne Hachette Jeanne Laisné, dite Jeanne Fourquet au XVIe siècle et plus connue sous le surnom de Jeanne Hachette à compter du XVIIe sièclea, née à Beauvais hypothétiquement vers 1454 et décédée à une date inconnue, est une figure emblématique de la résistance beauvaisienne face à Charles le Téméraire, duc de Bourgogne. Plus précisément, elle aurait repoussé une attaque bourguignonne sur la ville de Beauvais avec une hachette, d'où le rang d'héroïne française auquel elle est souvent élevée.

D’après Wikipédia 
Mis à jour le 16/09/2021 à 11h35
13 




Louis XI, né le 3 juillet 1423 à Bourges, mort le 30 août 1483, fut un grand roi de France qui n'eut de cesse de renforcer et structurer son Royaume, à cette fin il créa la Poste d'Etat, premier service postal public, mais à usage royal exclusif, ce qui lui permit de se tenir parfaitement au courant de l'état de ses provinces et de de ses vassaux. Il agrandit le royaume notamment par l'annexion de la Bourgogne à la mort de Charles le Téméraire son principal rival.
Le service postal sera mis plus tard à disposition de tous, tout au moins pour les plus fortunés, par Guillaume Fouquet de la Varane ministre d'Henri IV
B.L.
Mis à jour le 16/09/2021 à 11h24
14 
L'élargissement de l'Union européenne décrit les vagues successives d'intégration économique et politique des États européens environnants dans l'Union européenne. L'Union européenne est aujourd'hui composée de 27 États membres, au terme de sept élargissements (adhésion de trois nouveaux pays en 1973, un pays en 1981, deux en 1986, trois en 1995, douze en deux vagues en 2004 et 2007 — dix en 2004 et deux en 2007 — et un en 2013) et le retrait du Royaume-Uni en 2020, depuis sa création en 1957 par six pays. Cinq autres pays (l'Albanie, la Macédoine du Nord, le Monténégro, la Serbie et la Turquie) ont le statut de pays candidats à l'intégration européenne. Un autre pays (la Bosnie-Herzégovine) a par ailleurs déposé sa candidature.
L'Islande a été candidate de 2009 à 2015 et a retiré cette candidature le 12 mars 2015, tout comme pour la Suisse et la Norvège dans les années 1990. Le Kosovo, pour sa part, ne s'est pas encore manifesté auprès de l'Union, mais est considéré comme un candidat potentiel.

Alors que l'UE représente aujourd'hui le troisième ensemble de population au monde après la Chine et l'Inde, les futures extensions suscitent des interrogations : l'ambiguïté des limites de l'Europe, la crainte qu'un trop grand élargissement provoque une dilution de l'Union en une simple zone de libre-échange avec des replis nationalistes potentiels, et que les démarches d'adhésion occasionnent des tensions sur des conflits géopolitiques non résolus telles que le statut du Kosovo (dont l'indépendance vis-à-vis de la Serbie n'est pas reconnue par celle-ci, ni par tous les États membres de l'UE) ou la non-reconnaissance de Chypre par la Turquie.
D’après Wikipédia 
Mis à jour le 15/09/2021 à 15h42
15 
Pour les parisiens, le bus Renault type TN6 qui commence à sillonner les routes en 1932 est sans doute le bus le plus célèbre.
Pouvant transporter 50 voyageurs, doté d'une plate-forme arrière, d'un moteur à essence 6 cylindres de 7,98 litres, d'une caisse en bois, le TN6 est fabriqué dans les ateliers de Billancourt. Il remplace les vieux Schneider et tramways sur les lignes du réseau parisien. Au total 770 TN6 seront mis en service et ne disparaîtront du paysage qu'en 1969 après 40 années de bons et loyaux services.
D’après Philinfo N° 75 d’octobre 2003
Mis à jour le 14/09/2021 à 09h30
16 
Portrait ...
Née à Paris le 17 décembre 1706, Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil est très tôt passionnée par la science. Elle a la chance d’être encouragée par son père, le baron de Breteuil : impressionné par la vive intelligence de sa fille, il lui offre les meilleurs précepteurs afin de parfaire son éducation. C’est là un privilège rare pour une jeune femme du XVIIIe siècle, même dans la bonne société, et cela confère à la jeune Émilie un solide bagage intellectuel.
Son mariage en 1725 avec le marquis Florent Claude du Châtelet ne met pas un terme à sa soif de connaissances, car son mari, conscient des capacités de son épouse, lui laisse une grande liberté. Soutenue par Voltaire, qu’elle rencontre en 1734 et avec qui elle noue une relation amoureuse, elle poursuit des recherches en physique et en mathématiques, traduit en français les Principia Mathematica de Newton, et rédige elle-même des ouvrages savants ou des traités philosophiques, dont certains ne seront publiés qu’à titre posthume. Loin de se cantonner à la théorie, Émilie du Châtelet se livre à des expériences qui la font passer pour excentrique aux yeux de ses contemporains, mais lui permettent de démontrer la théorie de Leibniz selon laquelle l’énergie cinétique est effectivement proportionnelle à la masse et au carré de la vitesse.
Sa disparition prématurée en septembre 1749, à l’âge de 42 ans, n’empêche pas sa renommée scientifique, déjà solidement établie, de se perpétuer bien au-delà de sa mort, comme en témoigne l’existence de l’Institut Émilie-du-Châtelet : fondé en 2006 pour commémorer le tricentenaire de sa naissance, il favorise la diffusion des recherches sur les femmes, le sexe et le genre, perpétuant ainsi la mémoire de celle qui est aujourd’hui considérée comme l’une des premières femmes de sciences françaises.

© La Poste – Catherine Valenti
D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 

Émilie du Châtelet est décédée le 10 septembre 1749.
Mis à jour le 12/09/2021 à 12h11
17 
Le 9 septembre 1570, les Turcs du sultan Sélim II occupent Nicosie, capitale de Chypre. L'île va devenir pour trois longs siècles une dépendance misérable de l'empire ottoman.
D’après Herodote.net
Le 16 août 1960, Chypre, colonie de la Couronne britannique, devient une République indépendante avec un Président élu par la communauté grecque et un vice-Président élu par la communauté turque.
D’après Herodote.net
Mis à jour le 12/09/2021 à 11h59
18 


Gustave Flaubert est un écrivain français né à Rouen le 12 décembre 1821 et mort à Croisset, lieu-dit de la commune de Canteleu, le 8 mai 1880. Considéré, avec Victor Hugo, Stendhal, Balzac et Zola, comme un des plus grands romanciers français du XIXe siècle, Flaubert se distingue par sa conception du métier d’écrivain et par la modernité de sa poétique romanesque.

Prosateur de premier plan de la seconde moitié du XIXe siècle, Gustave Flaubert a marqué la littérature universelle par la profondeur de ses analyses psychologiques, son souci de réalisme, son regard lucide sur les comportements des individus et de la société, et par la force de son style dans de grands romans comme Madame Bovary (1857), Salammbô (1862), L'Éducation sentimentale (1869), ou le recueil de nouvelles Trois Contes (1877).
D’après Wikipédia 
Mis à jour le 12/09/2021 à 10h01
19 
Portrait
Olympe de Gouges, née à Montauban le 7 mai 1748, dramaturge et pamphlétaire, est la première femme de l’histoire contemporaine européenne à avoir été exécutée pour la publication d’écrits politiques. Depuis 1789, elle a régulièrement adressé à l’Assemblée nationale constituante puis législative, et à la Convention, des adresses, avis, opinions ou pétitions sous forme de lettres, de brochures ou d’affiches qui eurent des échos variables selon les circonstances et les tensions politiques. Ses revendications sociales et sociétales et ses prises de position courageuses par rapport à la violence et à la démagogie qu’elle combattit avec intrépidité, témoignent d’un humanisme exigeant et moderne. On retient aujourd’hui son combat passionné pour l’abolition de l’esclavage colonial des hommes de couleur, dès l’année 1785, cause qu’elle porta à travers une pièce jouée à la Comédie-Française, puis publiée en 1792 sous le titre L’Esclavage des Noirs ou l’Heureux naufrage. Il en est de même de sa dénonciation de la violence faite aux femmes et de ses appels réitérés visant à l’obtention pour elles de droits civils et politiques, un engagement traduit, entre autres, par sa Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne. Républicaine et réformiste, elle plaida après les massacres de septembre 1792 pour le respect de l’État de droit appuyé sur la Déclaration de 1789, contre « l’homme providentiel » et la dictature, pour la stricte observance du jeu démocratique et parlementaire. Et ce sont ces prises de parole qui, après le coup de force antiparlementaire du 31 mai 1793, l’ont fait désigner aux Jacobins et à Robespierre comme une « modérée », donc une « contrerévolutionnaire », provoquant son arrestation puis sa mise à mort le 3 novembre 1793, trois jours après ses amis politiques du mouvement girondin.
© La Poste - Olivier BLANC, historien - Tous droits réservés

D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Le 5 septembre 1791 Olympe de Gouges rédige la
Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.
Mis à jour le 05/09/2021 à 13h03
20 

Georges Brassens , né le 22 octobre 1921 à Sète (Hérault) et mort le 29 octobre 1981 à Saint-Gély-du-Fesc (Hérault), est un auteur-compositeur-interprète français.

Auteur de plus de deux cents chansons - parmi lesquelles Chanson pour l'Auvergnat, La Mauvaise Réputation, Le Gorille, Les Amoureux des bancs publics, Les Copains d'abord, Supplique pour être enterré à la plage de Sète, Les Trompettes de la renommée, etc. - il met également en musique des poèmes de François Villon, Victor Hugo, Paul Verlaine, Francis Jammes, Paul Fort, Antoine Pol, Théodore de Banville, ou encore Louis Aragon.

Il reçoit le Grand prix de poésie de l'Académie française en 1967.
D’après Wikipédia
Mis à jour le 03/09/2021 à 21h09


       


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...