Il y a 414 visiteurs en cet instant

Les dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres effectuées en date du 10 juin 2020

N° Y & T 
Pour voir les timbres concernés cliquez sur leur image
ATTENTION : certains liens internes aux pages de timbres (photos, vidéos) peuvent ne pas fonctionner ici

Célébrer l'anniversaire de sa mort n'aurait pas dû être une deuxième mort, il faut se souvenir que Georges Pompidou avait été gravement victime d'une cabale d'une certaine presse probablement initiée par quelques "amis" politiques qui, ne voulant pas le voir succéder à Charles de Gaulle, lancèrent des calomnies honteuses à propos de son épouse Claude à la suite de l'assassinat du truand maître-chanteur Markovic. Selon les médecins Georges Pompidou serait mort d'une sorte de cancer du sang très rare qui s'était déclenchée lors de cette affaire où, quelques années plus tôt, son épouse Claude avait été traînée dans la boue.

Mis à jour le 10/06/2020 à 16h27





Georges Pompidou , né le 5 juillet 1911 à Montboudif (Cantal), mort le 2 avril 1974 à Paris, Normalien, il fut Premier Ministre du Général de Gaulle de 1962 à 1968 puis Président de la République française de 1969 à 1974.


Mis à jour le 10/06/2020 à 16h25

Beaucoup de russules comme celle-ci sont comestibles, mais certaines ont plus de goût que d'autres ; c'est le cas de la russule rouge, très pimentée, qui autrefois, quand les épices étaient chères, servait de substitut au poivre une fois séchée.

Mis à jour le 10/06/2020 à 16h16


C'est aux Baux-de-Provence qu'autrefois, sous l'impulsion de Sainte-Claire Deville, on extrayait le minerai d'aluminium, d'où son nom de "bauxite" ; c'est le Français Paul Héroult qui a mis au point le procédé de transformation finale du minerai en aluminium pur.

Mis à jour le 10/06/2020 à 11h09

L'abbaye Saint-Pierre de Jumièges fut fondée par saint Philibert, fils d'un comte franc de Vasconie vers 654 sur un domaine du fisc royal à Jumièges dans le département de la Seine-Maritime. Elle applique la règle de saint Benoît dès la fin du VIIe siècle, après avoir probablement respecté la règle de saint Colomban.

Elle marque l'apogée du monachisme normand dans la vallée de la Seine, conserve la plus vaste et la plus précoce des grandes abbatiales normandes, est la seule qui soit restée fidèle à la multiplicité des sanctuaires du très ancien monachisme carolingien et une des clefs de l'art roman normand où l'articulation entre l'architecture carolingienne et l'architecture romane est la plus visible.
D’après Wikipédia 
Mis à jour le 10/06/2020 à 11h06
Lister les 20 dernières mises à jour des textes accompagnant les timbres

Google  

       


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...