Il y a 240 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre de 2019

Droit de vote des femmes 1944-2019

Tous droits réservés

Création graphique de Sarah Bougault
D´après une photo de © Keystone France

Zoom sur le timbre
 
Les timbres commémoratifs
 
 
Les timbres de l'année 2019
Voir les 26 timbres d'avril 2019
 
Le timbre de Louise Weiss
L'Europe, le droit de vote des femmes
 
Le timbre de 2000
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale ET 
 ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Un peu d’histoire
Jusque-là cantonnées dans leurs rôles de filles, d’épouses, de mères de famille, privées de droits civiques, les Françaises deviennent le 21 avril 1944, par une ordonnance signée du général de Gaulle, des citoyennes à part entière. « Les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes » : l’article 17 met ainsi un terme à 150 ans d’inégalité.
Les femmes auront bataillé ferme pour obtenir le droit de vote. Sur le chemin de cette lutte, on rencontre – entre autres – Olympe de Gouges, auteure de la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne (1791) et de son célèbre article : « La femme a le droit de monter sur l’échafaud, elle doit avoir également celui de monter à la tribune » ou Louise Weiss qui, inspirée par les suffragettes, multiplie dans les années 1930 les actions féministes pour réclamer le droit de voter et d’être élue.

Pendant la Première Guerre mondiale, en l’absence des hommes partis au front, les femmes assument le rôle de chefs de famille. Il leur semble alors légitime de réclamer le droit de vote… Un projet de loi est déposé en 1919, il sera rejeté. Un refus qui se renouvellera en 1925, 1932 et 1935.
L’engagement des Françaises pendant l’Occupation, leur rôle dans la Résistance, leur conduite courageuse pendant la guerre, bousculent enfin les mentalités, amenant la France libre du général de Gaulle à reconnaître l’égalité économique et politique des sexes. Le résistant communiste Fernand Grenier s’empare du sujet et défend avec conviction les droits politiques des Françaises à l’Assemblée. Le principe de l’égalité du droit de vote est enfin adopté par 51 voix contre 16. Les Françaises glisseront pour la première fois leur bulletin dans l’urne en 1945. Elles entreront au Sénat en 1946 et la vie politique ne sera plus jamais la même en France.
© La Poste - Tous droits réservés
D’après le communiqué de presse de Phil@Poste 
Le 19 septembre 1893 la Nouvelle-Zélande accorde sans restrictions le droit de vote aux femmes, soit 51 ans avant la France qui l'accorde le 21 avril 1944 et 14 ans après la Turquie, terre d'islam.
Voir la liste des dates d'obtention par pays du droit de vote des femmes.
Le timbre
Premier jour le Vendredi 19 avril 2019
Oblitération illustrée 1er jour à Paris au «Carré d'encre» d'Encre, de 10 h à 17 h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 PARIS
Valeur faciale : 0,88 €  - Voir les tarifs au 23 avril 2019
Affranchissement de la lettre verte jusqu'à 20g pour la France, Monaco, Andorre et secteurs postaux (armée)
Imprimé en héliogravure
Émis à 700 000 exemplaires - voir les tirages de 2019
 Mis à jour le 30/06/2019 


Le timbre à date premier jour : Sarah Bougault
Zoom : Cliquez sur l'image
Google

     
Ce site a été visité 32388043 fois - cette page a été visitée 2381 fois - précédente visite le 25/08/2019 à 11h 52mn
Mois de août 2019: 411 752 visites cumulées des pages pour 104 903 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...