Il y a 472 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre de 1955

François de Malherbe 1555-1628

Image du timbre
Tous droits réservés

Dessiné par André Spitz

Zoom sur le timbre
 
Les timbres de célébrités diverses
 
 
Les timbres relatifs à la Littérature et au Théâtre
 
 
Les timbres du Calvados
 
◆ Les timbres de la région Normandie
 
 
Les timbres de l'année 1955
Voir les 10 timbres de juin 1955
 
Biographie de François de Malherbe
D´après «Nés en Normandie»
Par Yves LECOUTURIER (Ed. Corlet)
Sonnet au roi
Poème à Calixte
«L´espace d´un matin»
138 Lien vers le site «Poésie Française» - Liste des oeuvres de François de Malherbe
  Les timbres concernés par ce site
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale ET 
 ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots
Vers le bas
François de Malherbe est un poète français, né à Caen vers 1555 et mort à Paris le 16 octobre 1628. Il est le fils de François, écuyer, seigneur de Digny, conseiller au bailliage et présidial de Caen, et de Louise Le Vallois.

Poète officiel de 1605 à 1628, son évolution de la magnificence à la sobriété traduit le passage du goût baroque au goût classique, amenant la poésie vers un grand dépouillement. Son influence a été considérable sur la poésie française. Bien qu'il n'ait pas écrit d'art poétique, une doctrine était tirée de ses œuvres, de ses annotations sur son exemplaire des poésies de Philippe Desportes et des remarques orales rapportées par ses contemporains. Ce sont notamment ses disciples François Maynard et Honorat de Bueil de Racan qui, suivant leur maître, créent le corpus louant « l'harmonie classique », qui prédominera pendant près d'un siècle. Durant tout le XVIIème siècle, Malherbe est la référence majeure des théoriciens classiques. Dans son Art Poétique (1674), Nicolas Boileau le loue avec ferveur, commençant son éloge par le célèbre hémistiche « Enfin Malherbe vint ».
Dʹaprès Wikipédia 


Le timbre à date

1955 - Série des célébrités

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
1027 Philippe Auguste 1165-1223
1028
 François de Malherbe 1555-1628 
1029 Vauban 1633-1707
1030 Vergennes 1717-1787
1031 Pierre Simon de Laplace 1749-1827
1032 Auguste Renoir 1841-1919
Google

     
Ce site a été visité 32844571 fois - cette page a été visitée 5408 fois - précédente visite le 20/11/2019 à 20h 58mn
Mois de novembre 2019: 692 892 visites cumulées des pages pour 171 185 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...