Il y a 304 visiteurs en cet instant
Chercher un timbre
 

Timbre de 2014

Marguerite DURAS 1914-1996

Tous droits réservés

Créé par Sophie Beaujard
Gravé par Claude Jumelet
D´après une photo de fonds de la famille

Zoom sur le timbre
 
Les timbres relatifs à la Littérature et au Théâtre
 
 
Les timbres de célébrités diverses
 
 
Les timbres du Lot-et-Garonne
 
◆ Les timbres de la région Nouvelle-Aquitaine
 
  Timbres accompagnés d'une vidéo
 
Timbres évoquant le Viet-Nam
 
 
Les timbres de l'année 2014
Voir les 28 timbres de mai 2014
 
10 Lien vers le site de l'association Marguerite Duras - Photo et biographie de Marguerite Duras
   
 
Timbre émis pour 100ème anniversaire de la naissance de Marguerite Duras

-------------------------- Un peu d'histoire ... --------------------------

Née Marguerite Donnadieu la 4 avril 1914 en Indochine Française, elle publie son premier ouvrage en 1943, les impudents, puis suivront un barrage contre le pacifique qui la révèlera, elle y raconte son enfance dans un village du Vietnam. C'est avec Moderato cantabile (1958), un roman noir, qu'elle s'établit comme l'un des grands auteurs de l'époque.

Son plus grand succès littéraire viendra en 1984 avec L'amant, ce roman largement autobiographique raconte les amours d'une jeune fille blanche avec un chinois. Il recevra le prix Goncourt et sera adapté au cinéma en 1992. Il lui assurera une renommée internationale.

La diversité de ses activités la fera connaître plus encore, littérature, cinéma, théâtre, engagement politique, journalisme. Elle a bousculé les formes dans tous les domaines, et encore plus les conventions.

Marguerite Donnadieu, dite Marguerite Duras s'est éteinte le 3 mars 1996 à son domicile parisien de St Germain des Près. Le timbre est l'adaptation en taille-douce d'une photo de Marguerite Duras jeune en Indochine

Dʹaprès le communiqué de presse de Phil@Poste 

Le timbre
Vente anticipée le Vendredi 4 avril 2014
Vente anticipée à Duras (Lot-et-Garonne) et à Paris au «Carré d'encre»
Valeur faciale : 1,10 € Voir les tarifs au 19 mai 2014
Affranchissement de la lettre prioritaire de 50 à  100g pour la France, Monaco, Andorre et secteurs postaux (armée)
Timbre vertical   Dimensions totales 30x40,85 mm   Dentelure 13
Imprimé en taille douce
Émis à 1 million d’exemplaires - voir les tirages de 2014
 Mis à jour le 14/11/2014 


Le timbre à date : Sophie Beaujard

Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale ET 
 ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots

Marguerite DURAS unique invitée d' «Apostrophes» parle de son livre "L'amant" paru en 1984

A l'occasion de la sortie de son dernier roman "L'amant", Marguerite DURAS est l'unique invitée d'"Apostrophes". Elle répond en direct aux questions de Bernard PIVOT, sur le succès populaire inattendu de "L'amant" : 100000 exemplaires vendus en 4 semaines. Succès critique aussi après 10 ans de silence, le prix Goncourt raté de peu pour "Barrage contre le Pacifique" en raison de son appartenance au Parti Communiste.Banc titre : photographies de famille en noir et blanc de Marguerite DURAS extraites du livre "Les lions". Elle évoque sa rencontre à 15 ans avec l'amant chinois milliardaire ainsi que les rapports entretenus avec sa mère et ses deux frères, sauvages.- Bernard PIVOT lit un extrait sur la rencontre avec "L'amant" - leur liaison scandaleuse, ce qui les rapproche : son attirance, elle est créole ; sa mise en quarantaine, le racisme ambiant. C'est sur le bateau du retour qu'elle prend conscience qu'elle l'a aimé. Elle parle de sa mère, institutrice, personnage central du "Barrage contre le Pacifique" seule avec trois enfants, qui perd ses économies dans l'achat d'une concession, sa folie. - Bernard PIVOT lit un extrait du "Barrage contre le Pacifique".Elle a pardonné à son frère aîné, ce voyou qui a tué le petit frère, à cette mère adorée dont elle a eu honte. Elle ne leur a pas dit cette liaison.De retour en France, la mère a refondé une école pour sortir de la misère. Elle lèguera tout au fils aîné. - Bernard PIVOT lit un extrait de "L'amant".Elle parle ensuite de l'écriture, du style mais aussi de la nécessité douloureuse d'écrire. Sartre n'a jamais ressenti cette urgence de l'écriture, il n'est qu'un "moraliste". Elle évoque ses personnages fictifs ou réels, son visage ravagé. - Bernard PIVOT lit un extrait où elle se décrit au début du livre. Autres thèmes abordés : son alcoolisme (les cures de désintoxication et les rechutes...), l'automobile symbole de la richesse inaccessible, les cris, le corps, le désir, la politique de la seconde guerre mondiale à Amnesty International en passant par François MITTERRAND "seigneurial". L'émission se termine sur l'évocation de l'enfance, la peur vécue dans cet environnement sauvage et retrouvée pendant la guerre, le manque de la mère à son premier séjour en France, puis la place de "l'amant". - Bernard PIVOT lit la fin de "L'amant".


D’après l'INA 
Google

     
Ce site a été visité 32374147 fois - cette page a été visitée 4063 fois - précédente visite le 22/08/2019 à 00h 50mn
Mois de août 2019: 361 156 visites cumulées des pages pour 91 004 visites du site.


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...