Il y a 881 visiteurs en cet instant
Timbres   Yvert & Tellier n° 2256
Chercher n°
Chercher un timbre
   ou

Timbre de 1983

Martin Luther 1483-1546

Image du timbre Martin Luther 1483-1546
Tous droits réservés

Dessiné et gravé par Jean Pheulpin
D´après un portrait de Lucas Cranach

Zoom sur le timbre
 
Les timbres de célébrités diverses
 
Timbres évoquant des personnalités religieuses
 
Timbres évoquant l'Allemagne
 
 
Les timbres de l'année 1983
Voir les 4 timbres de février 1983
 
Les timbres illustrés par une photo personnelle
Le timbre de 1964 commémorant les 400 ans de la naissance de Jean Calvin
 
Le timbre de 2009 commémorant les 500 ans de la mort de Jean Calvin
 
16 Lien vers le site «Wikipédia, l'encyclopédie libre en ligne» portrait de Luther par Lucas Cranach
  Les timbres concernés par ce site
 
93 Lien vers le site «EKD» (Eglise Evangélique en Allemagne) Le manifeste de Martin Luther publié le 31 Octobre 1517 ou «Les quatre-vingt-quinze thèses théologiques sur la puissance des indulgences»
   
 
4 Lien vers le site du Musée virtuel du Protestantisme
Martin Luther et la musique
   
 
Timbre émis pour le 500ème anniversaire de la naissance de Martin Luther
---
Martin Luther est né le 10 novembre 1483 à Eisleben (Saxe) il fait ses études primaires chez les moines puis entre à l'Université d'Erfurt, capitale de la Thuringe.
A 22 ans lors d'un violent orage il fait le serment à Dieu de se faire moine s'il en réchappe, rescapé il tint promesse et se fit moine en 1505 à Erfurt. Il est ordonné prêtre en avril 1507, il est docteur en théologie en 1512 et est nommé professeur de théologie à l'Université de Wittemberg (Saxe). Son enseignement s'appuie beaucoup sur la Bible qu'il traduit alors en allemand pour la rendre plus accessible à tous. C'est d'ailleurs cette traduction qui sera le vecteur de l'unification des langues allemandes de l'époque grâce à la récente invention de Gutemberg.
En 1506 à Rome le pape Jules II entreprend la construction de la basilique Saint Pierre mais les goûts de luxe et les guerres ont asséché les finances pontificales, le pape prend alors l'initiative de vendre des "indulgences" (sorte bon de réduction des peines de purgatoire) qui depuis les premières croisades étaient accordées gratuitement à des chrétiens méritants.
Le successeur de Jules II, Léon X, multipliera la vente ses indulgences pour financer l'érection du dôme de la basilique par Michel Ange que l'architecte Bramante n'avait su mener à bien.
Martin Luther dénonce publiquement ces ventes d'indulgences en placardant sur la porte de l'église du château de Wittemberg en Saxe son fameux manifeste connu sous le nom des «95 thèses de Luther».
Par cette prise de position courageuse Luther ne cherche pas à créer un schisme dans l'Église, il souhaite seulement mettre un frein aux dérives de Rome.
En vain, le pape commet une monumentale erreur historique en le condamnant et en l'excommuniant le 15 juin 1520 (l'infaillibilité pontificale ne sera officialisée qu'en 1870 !). Luther reçoit alors l'appui politique, moral et financier de la noblesse et de la bourgeoisie de divers états allemands, notamment auprès du Grand Électeur de Saxe, que les excès de la papauté commencent sérieusement à indisposer.
Cette grave erreur papale va grandement faciliter le début de la Réforme qui se répandra comme une trainée de poudre dans toute l'Europe du XVIe siècle.
Ayant rompu contre son gré avec l'Église catholique romaine Luther va alors jusqu'à sa mort user toute son énergie, sa culture et sa foi au service de ce renouveau religieux européen.
Il meurt le 18 février 1546 dans sa ville natale d'Eisleben devenue maintenant Eisleben-Lutherstadt.
B.L.



Mis à jour le 10/11/2020 à 15h39

Le timbre
Premier jour le Samedi 12 février 1983
à Paris
Vente générale le Lundi 14 février 1983
Retiré de la vente le Vendredi 20 avril 1984 - Voir les retraits de l’année 1984
Valeur faciale : 3,30 F Voir les tarifs au 14 février 1983
Affranchissement de la lettre 2ème échelon de poids (20 à 50g) pour la France métropolitaine
Émis à 8 millions d´exemplaires - voir les tirages de 1983
 Mis à jour le 12/04/2017 

Le timbre à date
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale ET 
 ET gamme de couleurs
 
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots


La statue de Martin Luther à Erfurt (Allemagne), ville où il fit ses études universitaires




Martin Luther 1483-1546.

Martin Luther a vu le jour le 10 novembre 1483 à Eisleben en Thuringe et est mort dans cette même bourgade le 18 février 1546. Etudiant à l'université d' Erfürt à partir de 1501 il rentre en 1505 au couvent des moines augustins de cette ville. En 1507 , il reçoit l'Ordination et séjourne à Rome en 1510, où il découvre avec indignation la corruption qui règne à la Cour pontificale.
De retour en Allemagne, il médite sur “l'Epître aux Romains” de Saint Paul, et s'interroge sur la valeur de la théologie telle qu'elle est encore enseignée.
Cette longue réflexion le mène à condenser sa pensée qu'il affiche, comme le veut l'usage universitaire de ce temps, à la porte de la chapelle du château de Wittenberg en Saxe.

Il y condamne, sans détours oratoires, le “commerce des indulgences” de pratique courante, c'est à dire la rémission par l'argent des peines temporelles que méritent les péchés. Sa première thèse ne laisse aucune équivoque sur ce qu'il pense: “Notre seigneur et maître Jésus-Christ en disant faites pénitence", écrit -il, "a voulu que la vie entière soit pénitence.”

Cette publication fit scandale.
L'archevêque de Mayence dénonça Martin Luther au Saint-Siège.
C'est le début d'une longue controverse qui devait entraîner celui que l'on appelait le “moine-saxon” à se séparer de Rome. En janvier 1521, le pape l'excommunie.
Dès lors considérant que l'Église catholique l'a rejeté, Luther abandonne sa condition de moine et se marie en 1525 avec une cistercienne défroquée, Catherine von Bora. Dans le même temps ,il organise sa propre Eglise qui n'admet ni les messes privées, ni les jeûnes, ni la confession. Il ramène à deux (le baptême et la cène) le nombre des sacrements et se contente d'un culte simplifié dans des temples dépouillés de tout ornement.
De la bible, il tire la substance de sa doctrine.
Il n'y a que la foi qui sauve, et c'est Dieu qui, dans sa puissance accorde ou refuse la foi. La religion de Luther repose sur une doctrine qui veut que dans l'Eucharistie, le corps et le sang du Christ soient présents réellement et conjointement à la substance du pain et du vin.

Est-il permis de juger Luther ?
Sans doute est-ce lui qui s'est le mieux défini, lorsqu'il écrit que tout être humain doit “vouloir en toute chose ce que ce Dieu veut, vouloir sa gloire et ne rien désirer pour soi-même, ni ici bas, ni dans l'au-delà .”

Sources: feuillet N° 670 S du catalogue CEF.


Martin Luther en famille par G.A. Spangenberg (1866) © Musée de Leipzig



Pour des recherches avancées cliquez ici
Mots-clés spécifiques représentatifs de l'image
bérêt   homme   portrait  

       


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...