Il y a 1248 visiteurs en cet instant
Timbres   Yvert & Tellier n° 896
Chercher n°
Chercher un timbre
   ou

Timbre de 1951

Célébrités de la 1ère moitié du XIXème siècle
Napoléon 1er 1769-1821

Image du timbre Napoléon 1er 1769-1821
Tous droits réservés

Dessiné et gravé par Albert Decaris
D´après un tableau d'Antoine-Jean Gros

Zoom sur le timbre
 
Les timbres de célébrités diverses
 
 
Les timbres de la Corse-du-Sud
 
◆ Les timbres de la région Corse
 
Timbres des souverains de France
 
 
Les timbres de l'année 1951
Voir les 15 timbres de juin 1951
 
Les timbres évoquant Napoléon Bonaparte
et son époque
 
Ordres, médailles et décorations de la Royauté à la République, en passant par l'Empire
 
Le bloc spécial de 2021
 
30 Lien vers «Wikipédia», l'encyclopédie libre. Biographie et portrait de Napoléon Bonaparte
Les timbres concernés par ce lien Les timbres concernés par ce site
 
Identifier un timbre à partir de critères multiples
Vous devez choisir au moins un des 3 critères de recherche
mots-clés
Au moins un des mots   tous les mots
Dans l'ordre des
Mots entiers   partie de mots
valeur faciale          sans valeur faciale ET 
 ET gamme de couleurs
Recherches de timbres selon les motifs de leur image
mots-clés
  Au moins un des mots Tous les mots  
Mots entiers partie de mots

Le timbre
Premier jour le Samedi 2 juin 1951
à Ajaccio
Vente générale le Lundi 4 juin 1951
Retiré de la vente le Samedi 13 octobre 1951 - Voir les retraits de l’année 1951
Valeur faciale : 30,00 F Voir les tarifs au 4 juin 1951
Affranchissement de la carte postale pour le régime intérieur
Surtaxe : 10 F  au profit de la Croix-Rouge française
Émis à 1,4 million de séries - voir les tirages de 1951
 Mis à jour le 08/07/2021 

Le timbre à date
Napoléon Bonaparte, militaire corse né le 15 août 1769 , mort le 5 mai 1821.
Il a confisqué la révolution française au profit de ses ambitions personnelles et familiales en s'autoproclamant empereur. Les espagnols et les russes lui ont montré que la volonté des peuples finit par être toujours plus forte qu'une armée étrangère.

Il a légué à la France des institutions d'un centralisme excessif dont nous avons toujours du mal à nous défaire. Il a rétabli l'esclavage dans les Antilles françaises et s'est bassement vengé de Toussaint Louverture qui s'était vaillamment opposé à ses armées à Saint-Domingue en le déportant dans un des départements aux hivers les plus froids de France.
S'intéressant plus aux conquêtes territoriales qu'à la maîtrise des océans il a laissé presque sans broncher les britanniques détruire la Royale à Trafalgar.
Un point positif: les Bordelais lui doivent le premier pont sur la Garonne, pont édifié après qu'il eut constaté que ce fleuve était une barrière naturelle difficilement franchissable pour une armée en route vers l'Espagne.

Après la bataille d'Eylau le 8 février 1807, dans l'actuelle enclave russe de Kaliningrad, au nord de la Pologne, sur le terrain couvert de vingt-neuf mille cadavres, il aurait dit à ses officiers qui l'accompagnaient : «C'est de la petite espèce» comme le rapporte Chaptal dans son témoignage intitulé «Mes souvenirs sur Napoléon»
Selon moi cette phrase illustre bien la mentalité de cet homme.
Toutefois, comme me l’a signalé récemment un lecteur, après cette sanglante bataille Napoléon écrivit à Joséphine, dans une lettre à caractère privé et non destinée à une quelconque propagande, «Mon amie, j’ai perdu bien du monde, la perte de l’ennemi encore plus grande, ne me console pas !». Parcourant le champ de bataille il se serait aussi exclamé «cette boucherie donnerait l’amour de la paix à tous les princes de la Terre». Il est bien dommage qu'il n'en n'ait pas tenu compte pour mettre fin à ses meurtrières guerres de conquêtes.

Ses désastreuses campagnes d'Espagne et de Russie l'obligeront à abdiquer le 6 avril 1814 et à être exilé à l'île d'Elbe d'où il repart à la conquête du pouvoir 11 mois plus tard. Son aventure se termine le 18 juin 1815 à Waterloo face à la volonté des alliés d'en finir avec lui.
Il abdique de nouveau le 22 juin 1815 et est exilé à l'ile de Sainte-Hélène où il meurt le 5 mai 1821.

Je n'ai pas une admiration sans borne pour ce personnage historique bien qu'il ait malgré tout à son actif des réalisations notables, entre autres dans les domaines de l'éducation, du droit et des sciences,

La série de 1951 «Célébrités de la 1ère moitié du XIXe siècle» rend hommage à Talleyrand qui, grâce à ses talents de diplomate, à transformé la sanglante défaite de Waterloo qui aurait pu être bien plus calamiteuse pour la France en une victoire diplomatique pour notre pays et pour toute l'Europe lors du Congrès de Vienne, cet homme que Napoléon apostrophait six ans plus tôt en ces termes «Monsieur, vous n’êtes que de la merde dans un bas de soie»
B.L. 03/05/2000 - complété le 20/04/2021
Mis à jour le 08/07/2021 à 08h57

1951 - Célébrités de la 1ère moitié du XIXème siècle

Voir cette série       • Lister les timbres de cette série
891 Alfred de Musset 1810-1857
892 Eugène Delacroix 1799-1863
893 Gay-Lussac 1778-1850
894 Robert Surcouf 1773-1827
895 Talleyrand 1754-1838
896
 Napoléon 1er 1769-1821 
Pour des recherches avancées cliquez ici
Mots-clés spécifiques représentatifs de l'image
Bonaparte   Légion d'Honneur   décorations   homme   mèche   portrait   portrait   profil  

       


Pour remonter en haut de page faire un double clic où vous voudrez...